Pseudo

Mot de passe

Ton pseudo :Ton email :
Ton mot de passe :Ton année de naissance :







Note Doll
Note Loft
A vie
Cette semaine
77617
77617
11
11
leontine
+2 bonne soirée bisous
18/09/2019 à 20:11:03
shunlybelle
+2 bonne soirée
18/09/2019 à 18:04:31
shunlybelle
+2
16/09/2019 à 19:21:05
leontine
+2 bonne journée du lundi bisous
16/09/2019 à 12:33:11

Lire tous les com'z

jokerwinlo a 212 points de bonté.

jokerwinlo
Niveau
222
Gardienne de l'arbre

Tu n'es pas encore membre VIP !
Pour obtenir la pièce VIP et pleins d'autres avantages, tu dois être membre VIP !
Tu peux t'abonner à la semaine pour évoluer à ton rythme.
Si tu es déjà fan d'OhMyDollz, tu peux directement t'abonner pour plusieurs mois.

Rejoins le cercle très privé des membres VIP !

 

 

Coucou mes amies 

 

Je vais essayer de revenir de temps en temps ...

Je vous remercie toutes pour votre fidélité et votre attention à mon égard et pour certaines leurs gentils cadeaux.

Je vous fais 1000 gros bisous d'amitié ! 

 

 

   L'amitié et le don se partagent mais ne se négocient pas... {#non}

 

Qui suis-je ?

 

Je m'appelle Patricia, je suis née le 22 juillet 1949  et donc je ne sais pas si j'ai l'âge pour jouer ici...

Mais tant pis, j'y suis j'y reste car après tout la mode et la déco ne sont pas réservées aux jeunes que je sache, ni la drague d'ailleurs... {#lol}

Et comme ma fille est partie depuis longtemps avec son chéri je ne peux plus jouer à la poupée, alors... lol

En plus comme je suis handicapée avec de gros problèmes de santé ça me passe un peu le temps et me change les idées.

 

J'ai eu 4 enfants, hélas j'en ai perdu 2, c'est indéfinissable la souffrance vécue et c'est incurable...

 

 

 

 

 

 

David 23.08.1974 - 10.03.1975

LE ROI DAVID

Hier encore, il m’a dit Maman en souriant,

Sa toute petite main était posée sur ma joue.

Je lui ai dit tout mon amour en chantant,

Un instant magique qui n’était qu’à nous.

Je l’ai retrouvé ce matin dans son lit,

Mon tout petit, si fragile petit bébé.

Et pourtant il est parti mon tout petit,

Pourquoi ? Mais qu’avait-il donc fait ?

Je suis là, seule, ne sachant que faire,

J’essaie, je souffle pour lui donner de l’air.

Je réalise dans un cri qu’il y a son frère,

Mais lui encore si petit, que peut-il faire ?

Alors je cours, j'hurle, telle une bête prise au piège,

Je cours encore, c’est sûr, il doit y avoir une issue ?

Je me liquéfie, je tombe, les jambes en neige,

Plus rien vraiment ne me porte, mais je continue.

Je sais, je sens, au fond de moi que c’est fini,

Mais pour lui, pour moi, pour la vie, j’espère.

Pourquoi me reprendre cet être tant chéri,

Si ce n’est pour que j’ai mal et désespère ?

Je me sens démembrée, le cœur broyé et l’âme arrachée,

Comment faire désormais pour vivre sans toi, sans tout ça ?

Comment continuer à marcher, à respirer,  à espérer ?

Je t’en supplie mon petit Roi, emmènes moi avec toi !


Stéphane 16.12.1971 - 11.05.1996

Mais il m'a laissé 2 superbes jumelles, Déborah et Séphora (09.01.1990)

Il y a 20 ans à cette heure ci (8h50) il venait de mourir après presque 1 heure d'agonie terrible. Je ne m'en suis toujours pas remise car c'est lui qui en quelque sorte m'a fait naître en me faisant réaliser pourquoi j'existais et en m'offrant le plus grand bonheur du monde, celui d'être maman. Il a donné un but à ma vie et tout l'amour que l'on peut espérer... Par 2 fois il m'avait sauvée de la mort et pourtant c'est son manque qui me fait mourir à petit feu. Le 11 mai 1996 je suis un peu morte avec lui. J'espère qu'où il soit il est heureux et dans la plénitude. Je ne t'oublierai jamais mon doux ange, mon rayon de soleil merveilleux. Je t'aime à jamais ! 

MON MIRACLE 

Le miracle s'était produit 

Mon ventre s'arrondissait. 

Je voguais en paradis 

Tellement je t'avais espéré. 

Tu fus ma plus terrible douleur 

Mon adorable petit moineau. 

Tu étais pour moi le bonheur 

Et mon plus précieux fardeau. 

Tu as levé comme le bon grain 

Et ne m'as causé aucun pleur. 

Tu me faisais de gros câlins 

Et remplissais tout mon cœur. 

A chaque fois que le malheur m'a frappé 

Heureusement que je t'ai eu mon bébé. 

Tu me donnais la force de tout surmonter 

En me donnant de gros et doux ***s. 

Les années ont passé rapidement 

Mais rien n'a pu rompre ce lien. 

Qu'a une mère avec son enfant 

Quelque part nous ne faisons qu'un. 

On se comprend à demi-mot 

Parfois un seul regard suffit. 

Même si tu ne dis pas tes maux 

Au fond de moi j’ai mal aussi. 

Aujourd’hui tu as 15 ans 

Et très bientôt tu t'envoleras. 

Tu n'es encore qu'un enfant 

Mais tu regardes l'horizon déjà. 

Toi, le plus beau des hommes de cette terre 

Aux cheveux si blonds, aux yeux si clairs. 

Toi qui es si fort, qui es si grand 

Pense toujours un peu à moi ta Maman.

 

POURQUOI ? 

Indécise, je ne sais quels mots choisir pour vous en parler, vous donner une image fidèle de lui, sans penser qu’il y a invention de ma part, affabulation.

Alors je vais simplement essayer de vous le décrire, de vous dire comment il était, ce qu’il était et ce qu’il représentait pour moi.

Il était grand, jeune et beau. 

Ses cheveux d’un blond si pâle lorsqu’il était enfant avaient doucement pris au fil du temps la teinte dorée des joncs, un blond plus chaud mais qui s’illuminait de fils d’or aux premiers rayons du soleil.

Ses sourcils et ses cils si noirs soulignaient joliment ses yeux qui suivant le temps, sa for.me ou son humeur passaient du bleu pâle, presque aussi transparent que l’opale, au turquoise, couleur des lagons des îles lointaines ou au bleu plus intense des iris au printemps.

Il était naturel et simple mais avec un charme fou.  

Une aura et une présence hors du commun.  

Toujours le sourire aux lèvres, plein de joie et pétri de tendresse. 

Il savait raconter les histoires drôles et avait certains dons d’imitateur.

Beaucoup d’humour où perçait parfois une pointe d’ironie mais avec délicatesse. 

Il aimait rire, chanter et danser. 

La boxe, l’équitation, le tir à l’arc et la plongée. 

Le bon vin, la bonne chair et les jolies femmes mais n’abusait de rien.

Il aimait par-dessus tout, ses filles, sa famille et son chien. 

Il était courageux, consciencieux, sérieux, sincère et généreux. 

Il avait le sens de l’honneur et de la parole donnée  

Il savait écouter, comprendre, détendre et aider.

Tous ceux qui l’ont approché se sont attachés et ne l’ont pas oublié. 

Car il savait ce que voulaient dire les mots amour et amitié. 

Sans être un macho bien que parfois il en fit un jeu, il savait être un vrai homme. 

Moi je dirais plutôt que c’était un homme vrai. Un chevalier en somme.

Il ne m’avait jamais lâché la main depuis le jour où je la lui avais prise. 

Nous avons partagé tant de choses ensemble, lui et moi. 

Joies et peines, rires et larmes, jours de fête ou de disette, santé et maladie, bonheurs et douleurs, naissances et décès. Toute une vie d’amour.

Mais désormais il n’est plus ici. Il a rejoint son frère qu’il n’avait pu oublier. 

J’espère qu’il l’a accueilli et veille sur lui ainsi que sa mémé. 

Comment vais-je faire pour continuer à vivre sans lui ?

Sans cet être de lumière à mes côtés ?

Tant que je vivrais, je ne pourrais l’oublier. 

Je l’ai tant attendu, tant désiré et aimé !  

Ce fut une grande histoire d’amour sans qu’il soit, mon mari ou mon amant. 

Mais peut-être est-ce encore plus, car lui est irremplaçable, c’était mon enfant.

Mon fils, mon bébé, mon doudou, mon trésor, mon doux ange, mon existence, mon miracle. 

Oui, car ma vie n’a vraiment commencé que le jour où il est né.  

Parce-que ce jour là j’ai su pourquoi et pour qui je vivais. 

IL est parti seul, en à peine une heure. Beaucoup trop long dans la douleur !

Sans une personne aimée à ses côtés pour pouvoir le sauver, l’aider, l’accompagner. 

Ses grands yeux bleus tournés vers des regards étrangers. 

Il n’avait rien fait de mal pour mériter ça et je ne sais toujours pas pourquoi ?

Il s’appelait Stéphane, n’avait que 24 ans et avait encore tant de choses à accomplir et découvrir et tant de personnes à rendre heureuses.

Ma vie s’est arrêtée ce jour-là. Il n’y a plus qu’un grand vide en moi. 

Il a emporté mon cœur et mon âme avec lui. 

Ce n’est plus qu’une survie. Surtout pour mes deux autres petits.

Plus rien ne sera comme avant, il me manque tant à moi, sa maman! 

J’espère qu’il y a un au-delà et que je retrouverai enfin mes enfants et ma maman !  


Franck 18.08.1976

Qui m’a fait mamie d'un merveilleux petit bonhomme, Evan (11.11.2003) et d'un magnifique petit Marvin (11.12.2011)

MON ARCHANGE

Tu étais là dans ma tête 

Présent dans mon corps 

Qui étais-tu petit être ? 

Qui effaçait la mort 

Déjà dans mon cœur 

Pas encore dans ma vie 

Tu as redonné le bonheur 

A mon cœur à jamais meurtri 

Tu ne le sais pas encore 

Mais tu m’as redonné l’envie 

Tu es venu comme un trésor 

Dans mon corps et mon âme sans vie 

Tu fus mon messager d’amour 

La flamme éternelle de la vie

Tu le resteras pour toujours

Comme la relève d’un défi

Tu es mon doux archange

Après la mort venait la vie

Pourvu que plus rien ne change

Pour me faire croire encore à l’infini !


Aurore 30.03.1978 mariée avec l'adorable Yannick

Hélas ma fille ne peut pas avoir d'enfant suite à une maladie génétique orpheline rare (syndrome de Turner)

L'AURORE

Tu es arrivée de très bonne heure,         

Auréolée de mille rayons d’or…

Après cette longue nuit de douleur,

Tu m’es apparue comme un trésor.

Tu étais là petit rayon de soleil,

Dès le lever de ce beau jour. 

Tu étais une vraie merveille,

J’avais le cœur rempli d’amour.

Les deux gouttes de rosée bleue,

Posés sur cette belle fleur,

Aujourd’hui j’en fais l’aveu,

Me comblèrent de bonheur.

Tu fus mon plus beau matin de printemps,

Mon plus tendre, mon plus joli cadeau.

Je me sentais comme une enfant,

Devant le plus beau des joyaux.

Rien ne me semblait plus beau,

Rien ne me paraissait plus doux,

Que ce fragile petit oiseau,

Avec son souffle dans mon cou.

Depuis ce temps tu illumines ma vie,

Chaque jour davantage je t’adore.

Je sais désormais ce qu’est le paradis,Puisque tu es dans ma vie « Aurore ».

A ma fille

C’est l’histoire d’une enfant

Née un beau matin de printemps

Aux premières lueurs du jour

Comme un cadeau d'amour

Quand doucement nous éveillent

Les doux rayons blancs du soleil

Chassant le noir de la nuit

Son désespoir et son ennui

 C’est pourquoi sa mère

Envers cet amour offert

Fut pleine de tendresse

Et eut un élan d’allégresse

Pour cette douce fleur

Pour lui porter bonheur

Par amour pour ce trésor

L’a prénomma Aurore

L’aube n’est-elle pas une ouverture ?

Sur le jour, la vie, le futur ?

Mais avait-elle raison ?

N’était-ce pas une illusion ?

N’était-ce pas trop espéré ?

Serait-elle vraiment protégée ?

De toutes les violences de la vie ?

Des bleus à l’âme et de l’ennui ?

De la douleur, du chagrin, de la peur ?

De la maladie et des uppercuts au cœur ?

Sa Maman avec patience

Dès sa plus tendre enfance

Avait essayé de l’éduquer

De développer ses qualités

Et toutes celles requises

Pour en faire une femme exquise

Face à ce difficile pari

Avait-elle vraiment réussi ?

Elle le saurait dans l’avenir

Mais ce qu’elle pouvait dire

C’est qu’au jour de ses dix-huit ans

Elle est très fière de son enfant

Elle est belle, douce et tendre

Sait écouter et entendre

Regarder et comprendre

Donner sans reprendre

Elle aime le ciel bleu et la danse

Presque tous les jeux et la France

Les bons repas comme un gourmet

Et encore par-dessus tout, les bébés

Elle aime ses frères, ses copains

Les peluches, la mer et son chien

Les chevaux, les champs de blé

Les arts martiaux et la sincérité

La douceur et la gentillesse

Et les gens âgés pour leur sagesse

Elle aime la vie tout simplement

Et c'est ce qui l’unit à moi sa Maman

P.S. Elle a largement passée ses 18 ans mais n'a rien perdu de sa fraîcheur d'enfant et de tout ce qui l'a rend attachante et nous nous aimons toujours autant. Dieu merci ! Et que Dieu me garde cette enfant !

 Et ce n'est pas tout hélas, ceci n'est qu'une partie du mauvais film de ma vie...

Poème à ma mère 

NOEL NOIR  

 

Ce matin je me suis levée beaucoup plus tôt.

Déjà, mon petit gazouille dans son berceau,

Il faut le rassasier, le baigner, le faire beau.

Et puis emballer les derniers petits cadeaux.

 

Je ne sais vraiment pas par où commencer.

C’est son premier vrai Noël et je suis tout excitée.

Tous ces beaux jouets va t'il vraiment les apprécier ?

Ce n’est encore qu’un bébé, tout juste un an passé !

 

Et puis, je croise ses yeux qui m’implorent, qui m’appellent.

Oh ! Mon Dieu, c’est vrai, je dois d’abord m’occuper d’elle.

Fi! De moi et de l’habit, des cadeaux et du repas de Noël.

A la hâte je nourris mon petit et puis cours vers elle.

 

Les heures ont beaucoup trop vite passées,

La toilette, le repas, la table et le marché.

Je suis sûre que jamais je n’y arriverais !

Et puis très bientôt la famille, les invités !

 

Mais pourquoi ne s’est-elle pas encore réveillée ?

Quelqu’un est venu cet après-midi pour la soulager.

Et malgré tout dans son sommeil elle continue de râler.

Sale mal qui la ronge, pour ce jour laisse-la en paix.

 

Mon Dieu ! Elle est partie, mais personne n’est arrivé.

Je sais qu’elle voulait partir comme toujours elle était.

Je serre très fort les dents, mais vais-je pouvoir assumer ?

Car je suis là, seule, à pouvoir l’habiller, la maquiller !

 

Bien sûr, il y a mon cher et tendre qui est là pour m’épauler,

Pour m’aider à la transporter dans la chambre à coucher.

Mais en aucun cas il ne doit la nettoyer, voir son corps décharné.

Je sais Maman que ça t’aurait embarrassée, gênée, humiliée.

 

Je ne sais et ne vois plus ce que je fais et je manque d’air.

Je viens de perdre un des êtres qui m’étaient le plus cher.

Je la supplie, l’implore, pourquoi me laisses-tu ma mère ?

J’ai encore tant besoin de toi, moi qui n’ais déjà pas de père.

 

Tu m’as dis un jour « Maintenant tu n’as plus besoin de moi ? »

C’est faux, reste là, comment faire sans fondation et sans toit ?

En ce jour qui n’aurait du être que liesse, rires, bonheur et joie,

Pourquoi m’avoir infligé une telle douleur, un tel désarroi ?

 

Je t’aime MAMAN !

 

Caractère

Serviable, généreuse, solitaire, réservée, sensible, perfectionniste, franche, stressée, humour et autodérision.

 

Si vous passez par là... 

 

Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l'on te fasse...

« L'essentiel n'est pas de vivre, c'est d'avoir une raison de vivre. » Jean Giono

6 milliard de personnes sur terre, 6 milliards d'âmes, et parfois on aurait besoin que d'une seule...

Un ami n'est pas la personne qui t'aide à sécher tes larmes mais celui qui ne t'en fait pas couler...

Il vaut mieux se taire et passer pour un imbécile que de l'ouvrir et d'en donner la certitude... lol

La vie est une tartine de m...e et on en mange un bout tous les jours... Pfff...

 

Aucune demande de quelle que genre que ce soit ne sera prise en compte alors ne vous fatiguez pas...

 

Inscrite depuis le 1er jour (22.07.2007) !!! {#doll_oeil}

 

Poème à David > à lire chez PatShanz

Poème à Franck > à lire chez Jollyday

Poème à Aurore > à lire chez Jollyday

Poèmes divers > à lire chez Jokynet

Textes divers > à lire chez Lamerevieille

 

 

Pourquoi Jokerwinlo ? Parce que mes premiers pas sur les jeux du net furent sur des jeux gratuits de grattage, dés, cartes, jackpots, etc... Et comme un "joker" est toujours intéressant dans un jeu (comme dans la vie) mais que l'on peux être winner (gagnant) comme loser (perdant) et comme je ne suis pas une rêveuse je savais que tout était possible et j'ai donc contracté "win" de winner et "lo" de loser... Voilà ! Et vous quelle est l'origine de votre pseudo ?

 

Mes petites abeilles travailleuses qui m’aident à rendre les votes :

Mamynet-Jollyday-Jokynet-PatShanz-Lameremorte-Battlingjoe-Lamerevieille-Gingerajok-Jokady-Jokharry et Fandemadline28.

 

 

Age Genre Ville Pays
70 ans Femme La Défense-Paris France
Célébrité préférée Musique préférée Film préféré Plat préféré
Plusieurs mais J.H. et A.Delon Wouah ! Trop... Mais Jojo en 1 bien sûr et M.P. ! Il y en a tant que j'aime... Tout, si c'est bien préparé !
Couleur préférée Le job de mes rêves Emission préférée Loisir préféré
Rouge-blanc + les pastels Maman... Variétés-Jeux-Films-TV réalité Net-TV-Sudoku...


© FEERIK GAMES 2015 - Nous contacter - CGU - Charte des forums - Mentions légales - Mon compte - Règles - Comment jouer - 20/09/2019 12:23:01