Annonce

Suivez OhMyDollz sur Facebook et sur Instagram !

Pour vous connecter au forum, utilisez votre pseudo et votre mot de passe du site. Inutile de vous réinscrire.
Veuillez prendre connaissance des règles du forum avant toute chose : Fonctionnement et règlement du forum


#1 10-08-2019 11:29:27

stargaite
Sirène du crépuscule [Modératrice]
Date d'inscription: 2010
Messages: 19977

Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

https://image.noelshack.com/fichiers/2019/31/2/1564517100-scenario.png

« Comment savoir qui je suis si je ne sais pas d'où je viens ? » Les Cinq Légendes

Ecrivez un scénario digne des meilleurs films de héros !
Pour cette épreuve, il est demandé aux participants de rendre un texte plus ou moins courts qui raconte l'histoire d'un héros.
Les personnages peuvent être de votre invention ou non, mais attention au plagiat.
L'histoire doit être inventée par vous de toutes pièces mais le thème est assez large. Vous devez écrire une histoire héroïque, épique ou d'action, qui met en scène un ou des héros. Libre à vous de présenter la "naissance" d'un héros, la découverte de ses pouvoirs ou capacités spéciales, son combat contre le mal ou ses ennemis, ou encore tout à la fois !

Règles :

○ Une participation par personne
○ 600 mots maximum (site qui compte les mots si besoin :https://wordcounter.net/)
○ Dates : du 10 au 25 août

Pour participer merci de vous inscrire dans le registre si cela n'est pas encore fait.

Récompenses : Des pierres pour vos Bases Secrètes


Avatar : Titoiseau


#2 10-08-2019 17:29:04

elfe-gella
Dollz à temps plein
Lieu: Valendra
Date d'inscription: 2009
Messages: 243
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Petite question : notre histoire est-elle obligée de se passer dans notre monde/univers (à savoir la planète Terre) et à notre époque ?
Est-ce que notre héros peut évoluer dans un monde complètement inventé ? (style Les seigneurs des anneaux, Eragon...)


https://i.imgur.com/G3ovlCd.jpg
https://zupimages.net/up/19/48/2kzj.png
“Comment savez-vous si la Terre n'est pas l'enfer d'une autre planète ?”
― Aldous Huxley
 

#3 10-08-2019 17:31:23

i-the-best-doll
Gardienne de l'univers [Modératrice]
Lieu: ~Dans l'Espace~
Date d'inscription: 2010
Messages: 15663
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Coucou ! Non tu peux choisir l'univers que tu souhaites et inventer ce qu'il te plait ;)

Vous êtes totalement libre pour l'écriture de votre histoire ^^ la seule contrainte est le nombre de mots, 600 maximum et évidemment, qu'elle doit mettre en scène un ou plusieurs héros


https://i.goopics.net/nGwE1.png
Merci à Skeleton pour l'avatar & l'userbar ^^
 

#4 11-08-2019 02:04:51

eleanor-fiction
Dollz rêveuse du futur
Lieu: Mudd Club
Date d'inscription: 2013
Messages: 6896
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

SlugMaster va representer les Mutants de X-heroes ! Dites vu que je me basse sur mon mutant fav des xmen je peut m'inspirer de son histoire originale ? pas copié collé le trvaial de Joe Kelly mais genre en ecrire une autre inspiré de la sienne ? (Maggott est d'accord btw xD)


Maggott,tu ma sauver la vie.Merci Chéri :3
Eleanor Idlewood Music
Babycutiecats Music
 

#5 11-08-2019 15:41:43

i-the-best-doll
Gardienne de l'univers [Modératrice]
Lieu: ~Dans l'Espace~
Date d'inscription: 2010
Messages: 15663
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Coucou eleanor-fiction ! Tu peux t'en inspirer bien sûr mais ça doit être ta propre histoire


https://i.goopics.net/nGwE1.png
Merci à Skeleton pour l'avatar & l'userbar ^^
 

#6 12-08-2019 15:47:31

zouz2006
Clan des Solanacées
Lieu: ¤ Dans les étoiles ¤
Date d'inscription: 2013
Messages: 1201

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Géniale,je vais pouvoir raconter l'histoire de ma mutante! Je vais tenter de faire un text logique et de respecter les 600 mots,je vais m'aider de la partie messagerie qui compte le nombre de mots pour bien respecter!


https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/24/191224030528671061.png
     Merci Orlanne84 pour cette magnifique bannière <3

https://static.wixstatic.com/media/8af10d_b47a75ef9e6249b1ae15d9ddaed75a0d~mv2.png/v1/fill/w_532,h_120,al_c,q_85/jap_bmp.webp
 

#7 12-08-2019 15:56:46

laurelinelarose
Modératrice du forum
Lieu: Terrier des Lapeintres
Date d'inscription: 2008
Messages: 4228

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Malheureusement, l'outil de messagerie de notre agence ne compte que le nombre de caractère de nos rapports de mission !
Si votre machine à écrire ne compte pas d'elle-même les mots, vous pouvez utiliser des outils extérieurs comme celui-ci : Compteur de mots


https://media.discordapp.net/attachments/712906349893386315/899719725377024030/Pub02.gif
Cliquez pour accéder aux animations !
https://media.discordapp.net/attachments/759019367979286539/894260394573570128/SPOILER_kdo.png
Merci mon Jonquochon <3
 

#8 12-08-2019 16:38:05

xx-mouah-71-xx
Dollz très bavarde
Date d'inscription: 2009
Messages: 928
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Holà, j'ai une petite question (plusieurs en fait) :

Notre récit, on vous le rend où et sous quel format ?
Et, j'ai décidé de parler de la "naissance" de mon héros, en utilisant un flashback qui explique ses origines, inspirées de l'univers des X-Men, avant de la faire revenir à sa "première mission",  je me suis servie de la vraie histoire de certains vrais personnages mais pour créer un tout nouveau personnage, c'est ok ?

(Oh et je viens de regarder vite fait le lien vers le compteur de mot.. Et en comparaison avec Word, j'ai 23 mots de plus... Du coup je ne suis pas sûre que ce soit le top pour celles qui n'ont pas de logiciel comptant les mots, à moins que vous ne leur laissiez une petite marge de dépassement.. ^^ )

Edit: J'ai trouvé ce site qui compte sans écart de mots :https://wordcounter.net/

Dernière modification par xx-mouah-71-xx (12-08-2019 16:46:46)


○ Tired of people ○

      ~ (なな) ~
 

#9 12-08-2019 21:58:59

thecrasy
Styliste
Date d'inscription: 2007
Messages: 13676
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Pour ce concours, doit-on écrire sur notre propre super-héros ou peut-on écrire une histoire mettant en scène uniquement des personnages existant déjà ?

Dernière modification par thecrasy (12-08-2019 21:59:08)

 

#10 12-08-2019 22:28:55

i-the-best-doll
Gardienne de l'univers [Modératrice]
Lieu: ~Dans l'Espace~
Date d'inscription: 2010
Messages: 15663
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Agent Mouah ^^ vous pouvez rendre votre récit soit dans un topic dédié créé sur votre base secrète, soit ici, directement sur ce topic, dans tous les cas il faudra laisser un petit message ici pour signaler que vous avez terminé votre histoire pour ta seconde question, tu peux évidemment t'inspirer de l'histoire d'un des héros déjà existant, sans que ce soit exactement du pareil au même. Il faudra changer quelques détails ou en ajouter

Oki pour le lien du compteur de mot, je l'ajoute à l'annonce

Thecrasy, vous avez le choix, c'est comme vous le souhaitez, les 2 sont acceptés


https://i.goopics.net/nGwE1.png
Merci à Skeleton pour l'avatar & l'userbar ^^
 

#11 13-08-2019 11:18:50

xx-mouah-71-xx
Dollz très bavarde
Date d'inscription: 2009
Messages: 928
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

i-the-best-doll a écrit:

Agent Mouah ^^ vous pouvez rendre votre récit soit dans un topo dédié créé sur votre base secrète, soit ici, directement sur ce topic, dans tous les cas il faudra laisser un petit message ici pour signaler que vous avez terminé votre histoire pour ta seconde question, tu peux évidemment t'inspirer de l'histoire d'un des héros déjà existant, sans que ce soit exactement du pareil au même. Il faudra changer quelques détails ou en ajouter

Oki pour le lien du compteur de mot, je l'ajoute à l'annonce

Thecrasy, vous avez le choix, c'est comme vous le souhaitez, les 2 sont acceptés

Aaaah merci pour ta réponse !

_______________________________________________________________________________________

J'édite mon post pour ne pas faire de double post, pas pour modifier mon histoire ! 591 mots, inspirée de vrais personnages Marvel pour mieux expliquer le pourquoi du comment de mon armure et de ma base secrète (oui j'ai fait en sorte que tout aille ensemble, en visitant la base secrète et en regardant ma tenue de héros, je voulais que tout le monde puisse avoir l'histoire qui aille avec et retrouve certains détails) ! En tout cas j'ai flouté certains aspects de leur passé (j'avais même fait un travail de recherche et tout pour être cohérente, j'espère que ça vous plaira ! ↓

_______________________________________________________________________________________

.

                                                                                          *
                                                                                       *     *

   Yelena n’avait rien d’une X-Heroes. Elle avait toujours su que Piotr, celui que tout le monde appelait « Colossus » n’était pas son père biologique, bien qu’il l’ait recueillie alors qu’elle n’était qu’une enfant et avait toujours fait en sorte qu’elle ne manque de rien et, pour sa sécurité, il n’avait jamais parlé de son existence aux X-Heroes ou même à Kitty, l’amour de sa vie.

Elle était seule pour son vingt-cinquième anniversaire, seule dans son hôtel particulier, perdue dans les montagnes, à l’abris de tout. Cet anniversaire était aussi celui de la mort de Piotr, tombé au combat en voulant protéger d’autres membres des X-Heroes d’une terrible machination de Magnetix. Une année déjà que Yelena bouillonnait et utilisait ce que Piotr lui avait laissé pour aménager son petit manoir et se créer une armure aussi résistante que la peau métallique de cet homme qui avait tant fait pour elle. Personne ne connaissait son existence et il lui avait laissé des millions de dollars, tout lui était favorable dans sa quête de vengeance. Dire qu’elle avait commencé son entraînement avec une tenue pitoyable comparée à celle qu’elle avait achevée il y a quelques heures… Tout n’était alors que tissus et cuirs, trouvés dans la remise. C’était à Illyana, la sœur de Piotr, et Yelena s’y était attachée malgré tout, si bien qu’elle avait enfermé cette première tenue dans une capsule, dans son salon, près de ce fauteuil dans lequel elle aime se prélasser avec chocolat chaud et viennoiseries pour admirer cette vue qui lui rappelle Piotr et les souvenirs d’enfance près du Lac Baïkal qu’il lui avait tant contés…

Yelena secoua la tête.

« Pauvre Illyana... Et toi, Piotr… Si tu savais comme tu me manques, murmura-t-elle en caressant son armure. Je n’ai jamais pu te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi. Je sauverai Mikhail. Je finirai ce que vous avez commencé, je te le promets. »


Son cœur se serra aussi fort que ses poings alors qu’elle levait les yeux vers les montagnes. Elle n’avait jamais été si sûre de ce qu’elle voulait. Elle ne voulait pas du sang, mais de la justice. Elle voulait que Piotr soit fier, même s’il ne l’aurait jamais laissée combattre. D’un revers de manche, Yelena essuya ses larmes.

                                                                     « Tu seras fier de moi. »

       
                                                                                         *
                                                                                     *      *

    Un coup de pied dans les côtes la sortit brusquement de ses souvenirs, Mikhail se tenait devant elle et ne souhaitait pas être secouru. Il n’était plus lui-même… Il était maintenant Sinistre, habité par Grigori, et ne demandait qu’à mourir pour lever cette malédiction familiale. Yelena se releva les larmes aux yeux et vit dans ceux de Mikhail, seule partie de lui restée sienne, tout son tourment et sa peine. Ces yeux la suppliaient de le sauver, de la seule manière possible.

                                                                      « Pardonne-moi, Piotr… »

Yelena, les yeux embués de larmes, se rua sur lui et manqua de le heurter de plein fouet. Il s’était décalé sur la droite, signant son arrêt de mort. En effet, elle avait équipé une épaulette de son armure des griffes en adamantium de Wolverine, perdues lors de son combat contre le samouraï d’argent et ramenées au manoir par Piotr. Ces griffes en adamantium ne sortaient de l’épaulette que si un certain mouvement d’épaule était fait, c’était sa botte secrète.

Mikhail gisait là, au sol, une plaie béante à la gorge et un sourire aux lèvres, apaisé. Elle l’avait libéré. Pas comme elle le souhaitait mais il était maintenant libre. Pimya était née.

L'edit de ce 14/08 à 13h29 c'était pour rajouter la balise quote autour de mon texte, ça le rend plus lisible..

Dernière modification par xx-mouah-71-xx (14-08-2019 13:30:40)


○ Tired of people ○

      ~ (なな) ~
 

#12 13-08-2019 16:56:49

thecrasy
Styliste
Date d'inscription: 2007
Messages: 13676
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

i-the-best-doll a écrit:

Thecrasy, vous avez le choix, c'est comme vous le souhaitez, les 2 sont acceptés

Ok super, merci de ta réponse !

 

#13 14-08-2019 13:20:30

mokalulu
Clan des Solanacées
Date d'inscription: 2010
Messages: 192

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Je viens présenter mon histoire.


Rablucky

Tout a commencé à l’âge de 15 ans, Tina était une élève rêveuse qui désirait faire le tour du monde pour y découvrir les plus belles merveilles. Hélas sa frimousse et sa chevelure rousse ne l’aidaient pas à apprécier sa vie de collégienne. Bousculée dans les couloirs, surnommée de mots désobligeants, elle décida de prendre la situation en main pour abréger ses souffrances. Un matin en l’absence de ses parents, elle avala une boîte d’antidépresseur. Ne sentant aucun effet, elle se rendit à l’école pour subir encore une fois l’enfer. Ce jour-là, sa classe avait prévu d’aller visiter un salon sur les dernières innovations dans le domaine scientifique.
Arrivée sur les lieux, Tina se mit à l’écart cherchant un moyen de disparaître. Elle s’approcha d’un stand, une jeune femme présentait une machine. Cette dernière avait pour but de sauver des vies en trouvant un moyen de guérir des maladies incurables à l’aide de l’ADN de certains animaux. Tina s’arrêta sentant enfin les symptômes des antidépresseurs. Elle se cala contre un coin de la machine. Malheureusement, elle perdit l’équilibre et tomba à l’intérieur.

Elle se réveilla une semaine plus tard à l’hôpital. Elle trouva à son chevet la jeune scientifique. Elle se présenta sous le nom de Camille. Elle lui expliqua rapidement la situation. Tina leva instinctivement son bras gauche. Elle remarqua une perfusion. Le liquide à l’intérieur était d’une couleur bleutée. Camille continua son récit. Tina apprit qu’elle avait survécu à son accident. La conséquence était qu’elle avait changé. Elle portait en elle une partie de l’ADN d’un lapin. Les médicaments lui avaient été d’une grande d’aide son corps avait accepté la mutation avec douceur. Le souci était qu’elle n’avait plus vraiment forme humaine. Tina comprit que le liquide lui permettait de garder une apparence normale. L’adolescente rentra dans une colère noire. Elle arracha sa perfusion. C’est à ce moment que fit  son apparition Rablucky. Tina la rêveuse laissa place à une jeune adolescente aux oreilles de lapin et avec un pompon dans le bas de son dos. Ses cheveux prirent une teinte blanche avec des touches multicolores par endroits. Elle se précipita en dehors de sa chambre laissant une Camille démunie. Elle sema assez rapidement l’équipe médicale. Sa course s’arrêta devant ses parents. Sa mère était en sanglots. Son père était horrifié devant l’apparence de sa fille. L’esprit de la jeune fille se ferma laissant une drôle de folie l’envahir.

Camille eut le temps d’endormir Tina pour lui éviter de briser davantage son esprit. Elle décida avec les parents de la jeune fille qu’elle prendrait en charge cette dernière. Venant une famille assez aisée, Camille avait les ressources nécessaires pour aider Tina dans sa nouvelle vie. Les deux femmes ont mis longtemps avant de trouver un moyen de se comprendre, entre la culpabilité de Camille, la fougue de la lapine et la tristesse de Tina.

Le jour des 20 ans de Tina, Camille lui remit une montre pour lui permettre de garder entièrement son apparence. La petite rousse heureuse de trouver enfin un peu de liberté en profita pour poursuivre ses études dans l’enseignement. Son diplôme en poche, elle prit à cœur son métier. Elle fut vite rattrapée devant la détresse de certaines personnes. Elle demanda un soir à Camille si ses pouvoirs ne pouvaient pas être utilisés pour aider les plus démunis. Camille trouva l’idée intéressante.

Tina avait enfin trouvé un vrai sens à sa vie. Elle profitait des petits plaisirs en compagnie de son amie. Mais lorsqu’une menace se présentait. Tina laissait sa place à la folie de Rablucky.

Dernière modification par mokalulu (14-08-2019 13:23:54)

 

#14 15-08-2019 23:25:14

riiona
Fée des défilés - Clan des Rosacées
Lieu: ~Dans la Terre du Milieu~
Date d'inscription: 2010
Messages: 1282

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Histoire de la naissance de Viatorem

Journal de bord.
5h45, le 17 juin 1963, Baïkonour.

Seulement deux ans après Youri Gagarine (premier homme dans l'espace),
Je prend place à mon tour à bord de la mission Vostok 6,
Les deux vols (Vostok 5 et 6) faisaient partie d'une mission pensée conjointement par le programme spatial russe.

Après 48 orbites autour de la Terre en 70 heures et 41 minutes. Il est temps de rentrer.
Manoeuvres de freinage et préparation à la descente...
[Vol 5] : manoeuvres de freinage realisée avec succès, descente enclenchée !
[Vol 6 ]: " J'enclanche à mon tour le freinage, c'est partie pour la descente !"
[Vol 6] : "...."
[Vol 5] : "?"
[Vol 6] : " un défaut sur un système automatique..., je remonte.."
*Pendant la phase de freinage, le vaisseau était orienté non pas pour la descente mais pour la montée. Son orbite remontait.

Malgré les instructions transmises par la terre et par ma coéquipière, ma navette remontait toujours plus haut dans l'espace, les jours passent, les manœuvres s'enchaine pour inverser le système mais rien n'y fait.
La navette remonte tellement que je perds la liaison avec la terre... puis avec ma coéquipière dans l'autre navette...

Les réserves de nourriture qui étaient minutieusement comptabilisées pour le trajet commence diminuer dangereusement.
Les réserves d'oxygène aussi.
Il est de plus en plus difficile de garder les yeux ouvert,
Ils finissent par ce fermer...

"Rrrrrrrrch"

Un énorme bruit de déchirement me réveille en sursaut !
Lorsque j'ouvre les yeux je vois d'abord cette lueur qui m'éblouit et puis peu à peu je distingue des morceaux de ma navette éparpillé dans l'espace, autour une fumée blanche et de tout petit cristaux vert ce mêlait avec les fragment de navette.
Je n'avais jamais rien vu de tel ! Pour moi c'était la fin. Alors je referma les yeux pensant à mes dernier instants, essayant de me remémorer mon passer.

*Blackout*

Je reviens enfin à moi après quelques minute, cette fois ci je me trouve allongée avec au-dessus de moi une lumière blanche aveuglante, et une voie au loin .
[...]: ça va, rien de casser ?
Je me tourne alors, la lumière ce baisse et j'aperçois la silhouette d'une femme, je suppose.
Elle me prix la main pour me relever. Je vis enfin sans visage, il s'agissait belle est bien d'une femme, mais pas comme moi, ça peau était sombre sont regard profond et sous ces cheveux de longues et fines oreilles.
[...]: Je m'appelle Kausha, je t'ai trouver entrain de flotter dans l'espace, alors que je m'apprêtais à piller les restes de ton vaisseaux ..
[...] pourquoi m'avoir ramener ?
[Kausha] : tu respirais, je suis une voleuse, pas une tueuse. Tu vient de quelle planète ?
[...] je ne sais pas ....
[Kausha] :....je vois.... tiens, prend, dans cette caisse c'est tout ce que j'ai pu ramasser de ton vaisseau... il ne restait pas grand chose de tes affaires, je te les laisse, elles ne valent pas grand-chose... Je me ferais plus d'argent en revendant ces cristaux vert !
Dans la caisse, les vivres qu'ils me restaient, les vêtements quelques papier sur une mission, et une en petite fusée avec gravé au dos Viatorem*.

Kausha à été d'une gentillesse inouïe avec moi, je suis restée avec elle quelques temps, je travaillais pour elle et elle en contrepartie elle m'aidait à trouver d'ou je venais et l'impact que l'espace et ce cristal vert on eu sur moi.
...
[Kausha] : te voilà enfin ! Je commençais à m'inquiéter, ce marché noir et un endroit peu fréquentable ! Tu as pu rencontrer l'homme que tu cherchais ?
[Viatorem]: j'ai mis un peu de temps, il est pas facile à trouver !
[Kausha] : et alors ?
[Viatorem] : il m'a dit que la fusée était un pin's et qu'il venait de la planète terre, c'est un viel objet, l'inscription derrière vient d'un genre de langue morte...je n'ai pas tout compris mais il m'a dit que cela signifiait "voyageuse" et que ça avait été gravé à la main. Il m'a aussi dit que j'avais très peu de chance de retrouver la personne qui l'avais gravé...
[Kausha] : ..pourquoi ca ?
[Viatorem] : il m'a expliqué que lorcequ'on voyage dans l'espace le temps ne passe pas aussi vite que sur certaines planètes, suivant les planètes le temps s'écoule différemment, quelques heures dans l'espace correspondent à plusieurs années sur terre.
[Kausha]: que vaut faire ? Avec tes pouvoirs tu pourrais aller vérifier, tu pourrais essayer de remonter le temps et d'aller voir ce qui s'y est passé ?!
[Viatorem] : je ne les maîtrisent pas du tout, je ne sais pas quels impacts il auront sur moi si je les utilisent ! Je ne préfère pas ...
[Kausha]: il faudra bien que tu sache un jour ! Ils font partie de toi maintenant ! Sinon qu'à t'il dit d'autre ?
[Viatorem] : lorsque qu'il a vu les pierres verte il m'a dit que je devais les ramener sur terre, elles n'étaient pas en sécurités ici, il m'a donner un nom et une adresse :

*Stephen Vincent Strange
177 A, Bleecker Street, Manhattan, New York, États-Unis.

Je pence qu'il pourrait m'aider pour mes pouvoirs ...

‐--------------------------

 

#15 16-08-2019 15:31:29

zouz2006
Clan des Solanacées
Lieu: ¤ Dans les étoiles ¤
Date d'inscription: 2013
Messages: 1201

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Je poste à mon tour mon récit sur ma mutante! Avec l'aide et les conseils de Morino le voici corrigé et amélioré:


L'histoire de Norra commença le jour où ses parents la déposèrent devant le palier d'une maison.  L'homme et la femme qui découvrirent ce bébé devant leur porte n'hésitèrent pas une seconde et l'adoptèrent. C'était leur seule enfant et ils étaient très heureux d'avoir accueilli cette petite fille. Norra grandit et eut une enfance très joyeuse, c’était une fillette très sérieuse et appliquée qui ne demandait pas grand-chose. Lorsqu'elle fut arrivée au collège, elle était souvent première de la classe et cela énervait beaucoup ses camarades de classe. Malgré cela, elle s'était très vite entourée de bons amis avec qui elle partageait tout.


C'est alors qu'arriva un problème dont Norra ne pouvait se débarrasser: une douleur dans le dos lui venait quelque fois et au fil des mois le phénomène s’accentua. Elle souffrait énormément et cela se déclenchait n'importe où et n'importe quand, alors ses parents l'emmenèrent consulter un médecin. Celui-ci ne remarqua aucune anomalie et se demanda ce que ça pourrait être. Après plusieurs examens toujours rien n’était détecté. Suivi ensuite des douleurs dans les jambes semblables à celle dans le dos. Ne pouvant rien y faire et souffrant trop, ses parents décidèrent de la retirer du cursus scolaire pour lui éviter cela au collège.


Les mois suivant les douleurs avaient disparu et c'était maintenant des taches orange et noires qui apparaissaient aux mêmes endroits. Voyant qu'elle ne souffrait plus comme avant, ses parents la réinscrivirent dans son établissement scolaire. Elle faisait tout pour cacher ses taches qui la rendaient mal à l'aise.

C'est alors qu'un jour de sortie à la piscine, on l’obligea à dévoiler ses taches pour enfiler son maillot de bain. Evidemment, ses camarades de classe, en voyant ses affreuses marques sur son corps, se moquèrent d'elle et la critiquèrent à n'en plus finir. Elle n'en pouvait plus d'entendre les railleries venant de ses camarades et même de ses amis qui se retournaient contre elle. Souffrant trop de cela, elle explosa de rage pendant le cours de natation, attirant tous les regards vers elle. Soudain sur le coup de la colère, d’immenses ailes sortirent de son dos et de ses jambes.

Les élèves comme les professeurs, effrayés devant cette fille hybride, la rejetèrent complètement et elle quitta définitivement son collège. Ses parents ne sachant pas quoi faire d'elle et de son mal-être quotidien décidèrent ensemble avec elle de l'emmener dans la mythique école pour les mutants et mutantes : L'Institut Xavier.


A son arrivée, le professeur Xavier lui annonça que ses parents étaient eux aussi des mutants et qu'ils avaient été recueillis dans cette école. Sa mère était une mutante papillon et son père un mutant ailé dragon. Ils l'avaient abandonnée pour qu'elle vive dans une famille normale, loin de ceux qui haïssaient et rejetaient les mutants. Ils avaient prévenu qu'un jour, peut-être, leur fille viendrait dans cette école où chacun et chacune était respecté et accueilli tel qu'il était. Un dernier au revoir à ses parents adoptifs et Norra entra définitivement dans l’institut.


Longtemps elle resta seule et ne voulut voir personne de peur d'être à nouveau rejetée. La première personne à venir la voir était un jeune mutant de son âge nommé Lired. Il possédait des pouvoirs semblables à ceux d'un caméléon. Ils firent connaissance et petit à petit devinrent amis. Ils ne se quittèrent désormais plus et firent de nombreuses missions ensembles contre le mal. Depuis ce jour Norra fait officiellement parti de l'équipe des X-Men Next Génération au côté de Lired et deux autres mutants du nom de Stella (pouvoirs lunaires, stellaires) et Mecka (corps en acier résistant à toute charge et projectiles

Il ya de très beaux texte par ici! La concurrence est rude!


https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/24/191224030528671061.png
     Merci Orlanne84 pour cette magnifique bannière <3

https://static.wixstatic.com/media/8af10d_b47a75ef9e6249b1ae15d9ddaed75a0d~mv2.png/v1/fill/w_532,h_120,al_c,q_85/jap_bmp.webp
 

#16 18-08-2019 19:02:28

morino
Dollz de compèt'
Date d'inscription: 2009
Messages: 1542

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Voici ma participation.

Le cœur qui battait dans la poitrine ouverte de mon amie s’affaiblissait seconde après seconde. Le gout métallique du liquide chaud qui animait ce corps m’emplissait à la fois d’une sensation partagée de plaisir et de dégout. Je reconnaissais ce sang étranger comme une part de moi-même mais une saveur aigre m’indiquait que la septicémie gagnait du terrain.

Il me restait seulement quelques mètres à parcourir dans ce champ de bataille pour appliquer mes mains salvatrices sur elle. Je me maudissais à cet instant de ma faiblesse, incapable de combattre auprès de mes camardes. Un frisson me parcourut la nuque tandis que je m’agenouillais dans les décombres essayant ainsi de faciliter ma progression.

Autour de moi tout n’était plus que ruine. Si je n’avais pas assisté au désastre, j’aurais pu croire au passage d’une catastrophe naturelle. Blocs de bétons, débris de bois et câbles sectionnés entravaient ma progression. La peur me nouait le ventre tandis que mes bras me hissaient sous une poutrelle de métal tordue parmi les décombres. Après un dernier coup d’œil pour vérifier si la voie était libre j’atteignis enfin mon but.

Sans réfléchir je posais mes mains sur ce corps froid que je ne reconnaissais presque plus tellement il était marqué par le combat qui avait fait rage. Un fourmillement familier parcouru mes doigts tandis que je me concentrais. Je sentais la vie pulser faiblement, percevant l’ensemble des réseaux encore couvert par le précieux fluide vermeil qui me permettait d’exercer mon don. J’impulsais ma propre énergie à ce liquide pour renforcer ses propriétés antiseptiques, pour l’obliger à circuler de plus en plus vite afin de produire une accélération du rythme cardiaque. Je gonflais sa teneur en oxygène tout en luttant contre l’infection due à l’environnement nocif qui nous entourait. Fermant les yeux pour mieux me concentrer j’oubliais un instant mon inutilité.

Une nouvelle fois mes mains produisirent un miracle. Un râle de douleur m’indiqua qu’elle survivrait. Quand elle ouvrit les yeux, la honte et la culpabilité me submergèrent une nouvelle fois.

Une fois de plus où je n’avais rien pu faire pour la protéger du fléau qui s’abattait sur nous. Je m’étais contentée de me cacher devant l’adversité. J’essayais parfois de me convaincre que je ne faisais qu’obéir aux ordres, que ma mission en tant que guérisseuse était de me tenir à distance des hostilités, de protéger ma vie coûte que coûte pour en sauver d’autres mais ces illusions se brisaient combat après combat. La guerre régnait sur notre monde et je me sentais si insignifiante face à elle qui engloutissait tout.

Une de mes mains se posa sur sa joue tandis qu’une larme de frustration dévalait ma joue pour rejoindre la poussière et les cendres qui jonchaient le sol. Je maintenais la seconde sur la perforation en dessous de son sein gauche reconstituant les tissus en m’appuyant sur mes capacités naturelles. Je savais qu’elle ne serait pas en mesure de se lever avant plusieurs minutes, même moi j’avais mes limites.

Au fur et à mesure que la plaie se refermait, elle reprenait conscience. Doucement le voile dans ses yeux fit place à la gratitude et la reconnaissance d’être encore en vie. Je savais que ce regard si spécial m’était adressé, il l’avait toujours été au fil des ans, mais je n’arrivais plus à l’accepter. Je ne savais plus me satisfaire de ces petits miracles qui arrivaient toujours trop tard. Des éclats assourdissants retentirent à quelques rues de nous, et je sus, une fois de plus, que nous devions retournés nous terrer dans l’ombre des souterrains. Faisant fi du profond découragement qui m’envahissait je me relevais.


Je vous invite à découvrir mon petit monde de création ainsi que mon topic de graphisme.
https://zupimages.net/up/20/14/kd3d.png
 

#17 21-08-2019 10:53:12

activitioner
Maestro Fantastique - Clan des Rosacées
Lieu: ~ Dans mon univers... ~
Date d'inscription: 2016
Messages: 3806

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

A mon tour de présenter mon héroïne  

Aude, 10 ans, est une personne tout à fait ordinaire, ses cheveux était d'un noir si profond et ses yeux vert brillaient telle une émeraude, d'ou son nom. Elle était cependant doté d'une passion qui ne voulais pas la quitté : elle était fasciné par la nature, ou plus exactement, quand le ciel se déchaînait de ses éléments.

Un soir d'hiver, elle était partie faire une randonnée dans une foret dense, alors que ses parents c'était absenté. Arrivée dans une clairière, elle décida de se reposer un peu, s’allongea dans la givre et ferma les yeux, laissant les flocons caressé son visage.
Soudain, alors qu'elle s'assouplissais, elle entendit au loin un bruit sourd, comme si l'orage commençait à gronder, se qui n'était pas de saison pourtant. Aude l’ignora d'abords mais lorsqu'elle vis un flash lumineux illuminé le ciel, elle sursautat. Elle se demanda si elle ne va pas partir, l'orage pouvant être assez violent et étant sous un arbre.
Aude se leva alors rapidement, mais alors qu'elle regarda une dernière fois le ciel maintenant devenue une tempête, un immense éclair la frappa de plein fouet. Tout devient noir...

Elle se réveilla 3 jours plus tard, elle était toujours dans la clairière, pourtant, ses souvenirs était flous. La tempête avait laissé place à des nuages calmes et la neige tombait à petits flocons.
S'agenouillant, elle appuya sa main contre sa tête. C'est alors qu'elle senti une étrange cicatrice sur son œil gauche, et là, ses souvenirs commençais à remonter : La foudre l'avais frappé, laissant une marque indélébile sur son visage.
Elle senti soudain un coup de jus comme si on l'électrocutait, son regard se posa sur sa main, ou de la foudre en sortait.

Plus les jours passas, plus elle appris en elle-même qu'elle était maintenant dotée d'un immense pouvoir : contrôler la foudre. Elle remarqua également très vite, un soir de tempête, que des reflets bleuté apparaissait dans ses cheveux noir et qu'elle possédait une paire d'ailes, celles-ci étant invisibles si le vent se calmait.

Depuis ce jour, 10 ans plus tard, Aude lutta contre les éléments pour sauver sa ville et celles du bout du monde.


https://zupimages.net/up/20/44/m4e3.png

Élu Miss OhMyDollz le 29/10/18 <3
Élu Miss OhMyDollz le 12/04/21 <3
 

#18 22-08-2019 14:28:38

skeleton
Clan des Solanacées
Lieu: Tchat IRC
Date d'inscription: 2017
Messages: 1471
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

460 mots, 2603 lettres, un héros à en devenir, avec un pouvoir sur l'avenir (enfin les plans démoniaques de la Horde invisible sur le monde).

Jalex raconte :
Je roulais sur mes deux roues, à travers champ, hors de ma conscience. Ce ne fût pas moi qui causa l'accident. Je vis à peine son visage, qu'elle s'enfuit, arçonnée par la horde de patrouilles. Et me laissant le nez brisé, baignant dans une flaque de sang, à recueillir peut-être un bijou de valeur, de sa chaîne arrachée. Mon vélo connut une suite fatale, la nuit sempiternelle dans le ventre d'une poubelle. Et moi, à 16 ans, des dettes empilées, un travail sans jour au lendemain, maintenant un coeur de pierre blanc dans la main.

«Au petit troqueur», je tente de la revendre. «Hmmm, et bien, ce n’est pas la partie tenace, mais il s’agit bien d’une nervure blanche de «pierre de sang». Mon prix d’ami sera de 2$$.» Seulement ? Ou m’arnaquerait-il ? «C’est la partie la plus fébrile de la roche, la première à se détériorer, et c’est à cause d’elle, que la montagne s’écroule.» Dans quoi j’ai tapé. Pour le prix d’un wrap, j’espère au moins qu’elle me portera bonheur.

Je ne vous l’avais pas dit ? Je campe sur le toit, d’un immeuble désaffecté. Mais des visites, je n’en reçois jamais, qui est cette fille au regard préposé... «Pourquoi tu vis sur le toit ?» Alors on est comme des potes, si vite, belle inconnue. «Tu m’espionnes ?», répliquai-je. «Non, c’est un peu mon travail de savoir, un don jusqu’à maintenant. Je suis venue te remercier d’avoir levé ce fardeau de mes épaules. Le malheur me pendait au cou...» Qu’est-ce qu’elle me marmonne cette illuminée !? «...et ce soir, la pierre a mis la corde autour de ton cou. C’est un lourd destin qui t’attend, jusqu’à ce que quelqu’un te l’arrache, tu verras le cauchemar de demain chaque nuit. N’y vois pas une malédiction, car par l'ennemi naît le miracle. L'ennemi est un héros dans l'ombre.» Wow, elle est venue me mettre les étoiles dans les yeux avant de dormir. Pas d’employeur d’une superbe boite qui passerait par là ? J’ai droit qu’à de la poudre de pimprenelle. «Désolé mais je suis fatigué, je dois me coucher pour chercher du boulot demain. Bonne nuit», répondis-je pour fermer la parenthèse à cette houleuse journée. «Ton souhait est réalisé, le voilà ton nouveau job, Marsupio.» Non moi c’est Jalex.

La fille mystérieuse, Dénaïa, raconte :
Il l’ignore mais c’est ainsi que lui sera révélé son nom, dans ses sombres songes. Un Marzupyo en cache un autre, dès lors qu’il perd la pierre, le suivant prend sa place. Sa mission : minimiser les dégâts, parce que sauver des vies, la Horde ne le permettra pas. Elle offre le privilège de connaître ses actions sur le monde, mais les changer est une faveur, sa volonté en dépend.


https://i.goopics.net/p314R.png -
 

#19 23-08-2019 21:16:04

bloodycerise
Dollz Newbie
Date d'inscription: 2019
Messages: 11

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Je viens déposer ma petite participation.


Elle était née sous la pleine lune. Elle n’aurait pas dû mais elle survécut. Au village où on la recueillit on lui donna le prénom de "Cerise" car on l’avait trouvée sous un cerisier. Là-bas on lui offrit des parents, un toit, une éducation. Cerise grandit, elle était très belle.

Un jour qu’elle se rendait en forêt, elle découvrit un petit sentier qu’elle n'avait jamais vu et le suivit. À sa grande surprise il s’arrêta net au pied d'un grand cerisier. Une étrange sensation lui parcourut tout le corps. Cet arbre n'était pas ordinaire il faisait des cerises en automne, ses feuilles étaient vertes et, sur son tronc massif, un symbole attira Cerise.

C'était une sorte d'étoile dans un cercle dont les deux pointes du haut étaient arrondies pour former un cœur. Étonnée Cerise rentra aussitôt en parler à ces parents qui lui révélèrent la vérité:
-«Cerise nous t'avons trouvé au pied d'un grand cerisier tu semblais abandonné et tu portais ce collier.»

Cerise reconnut le pendentif du collier : c'était le même que sur l'arbre! En pleurs elle courut vers le cerisier pour tenter de comprendre. Tout son univers venait de s'écrouler. Au pied du cerisier, un vieil homme tout vêtu de blanc arriva vers elle et d'un air triste et calme il commença:
-«Cerise, la mémoire de ton passé te reviendra à la condition que tu prouves ta valeur devant le maître des cieux. Ce symbole t’aidera.»

Cerise interrogea le vieillard:
-«Mais dîtes moi ce qu'il représente je ne comprends pas?»

Alors il lui répondit d'un air grave:
-«Il représente l'équilibre. C'est l'amour et la haine, la vie et la mort réunis en un seul endroit. Toi. Met ta main droite sur ton cœur et l’autre sur cet arbre.»

Cerise le fit et d'un coup elle partit, le cerisier était un portail et elle venait d'arriver en enfer.
Là une grande démone magnifique enchaînée la fixa lui demandant :
-«Viens me libérer ma fille…»

Cerise reconnu sa mère et la libéra. Aussitôt la démone se mit à rire avant de disparaître dans les flammes:
-«Je vais détruire tout le village d'humain pour me venger!»

Cerise comprit : elle devait sauver le village dans lequel elle avait grandi! Elle retourna au portail mais au lieu d'arriver dans sa forêt elle arriva au milieu des nuages. Elle y vit des anges mais tous semblaient l’éviter et murmuraient:
-«C’est bien elle la fille de l’ange banni sur terre et condamné en mortel? Elle est à moitié démon évitons la!»

Cerise ne comprit rien elle retourna aussitôt au portail qui la ramena dans sa forêt. Les flammes dévoraient le village, il fallait faire vite Cerise s’arma de courage. Une chose incroyable se passa : ses cheveux devinrent rouges, deux petites cornes apparurent et deux paires d’ailes sortirent de son dos : des ailes d’ange noires et des ailes de démon blanches. Elle s’éleva dans les airs et cria :
-«L’équilibre est en moi et je suis l’équilibre! Démone rentre chez toi!»

D’un coup une pluie d’eau bénite se mit à tomber. Le mal rentra chez lui… Cerise retomba au sol, le vieil homme tout en blanc l’attrapa tendrement dans ses bras et lui dit:
-«Tu nous a tous sauvés, le maître des cieux te rendra tes souvenirs. Quant à moi j’ai terminé ma mission je peux mourir en paix.»

Cerise n’entendit pas ces mots, prise par la fatigue elle s’endormit. À son réveil un ange était mort, la serrant dans ses bras pour la dernière fois : c’était son père…
-«Papa il aura fallu que tu meurs pour que je te retrouve.»


Métaleuse un jour métaleuse toujours! Fan de métal symphonique fan de Nightwish!
https://zupimages.net/up/20/29/j0of.jpg
 

#20 23-08-2019 22:25:17

vegvisir
Cymbale fracassante - Clan des Rosacées
Lieu: chez le savant
Date d'inscription: 2015
Messages: 6708

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

le 23/08/2006

Cher journal,

Aujourd'hui c'est mon anniversaire. J'ai 12 ans. Papa et Maman m'ont offert un petit chien. Il s'appelle Poppy. Il est trop mignon et super gentil.
Dans l’après midi je suis allée le promener. Je le tenais en laisse mais sur ma route j'ai croisé Tom, un grand du collège. Il n'est pas gentil avec moi. Il a commencé à me tirer les cheveux et par la peur, j'ai lâché la laisse. Poppy s'est enfui ! Tom a continué à se moquer de moi et j'ai pleuré. Je suis partie en courant en essayant de retrouver Poppy.
Quand je suis rentrée à la maison il commençait à faire nuit. Papa et Maman faisaient une drôle de tête. Ils m'ont annoncé qu'ils venaient d'apprendre aux info qu'un garçon de mon âge avait été retrouvé mort dans la rue. Et ce garçon en question c'était Tom ! Comment Tom pouvait être mort alors qu'il venait juste de m'embêter ? Puis j'ai annoncé en pleurs que j'avais perdu Poppy. Et là, j'ai rien compris !! Papa et Maman se sont effondrés devant moi !! Sur le coup je ne savais pas quoi faire mis à part crier. J'avais beau les secouer mais ils ne se réveillaient pas !!
J'étais à genoux au milieu du salon et je ne savais pas quoi faire. Quand d'un coup Poppy a débarqué dans la maison, me couvrant de léchettes. J'étais tellement heureuse de le revoir. Je le serrais fort contre moi. Il me redonnait le sourire et c'est à ce moment là que Papa et Maman se sont réveillés. Ils se sont levés comme s'il ne s'était rien passé. Je suis restée bouche bée un long moment en les fixant. Je ne comprenais pas ce qu'il venait se passer.
Après on a passé une bonne soirée et j'ai soufflé mes bougies. Mon gâteau était délicieux.
Puis je suis montée dans ma chambre et je ressassais cette étrange journée en boucle.
C'est comme si j'étais capable de tuer des gens quand je me mets à pleurer, et qu'il reviennent à la vie quand je suis heureuse.
Quand j'y repense ça me fait peur et j'en ai les larmes les yeux...
NON ! Il ne faut pas que je pleure !!
J'ai trop peur que ça recommence !!


https://i.goopics.net/nmJem.png
Userbar by Skeleton
Avatar by Patoups
 

#21 24-08-2019 14:32:15

nami9011
Fée des défilés - Clan des Liliacées
Date d'inscription: 2011
Messages: 5440

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Ma participation pour la Ligue des Justificateurs , 600 mots tout juste avec votre sitehttps://wordcounter.net/ heureusement il ne compte pas les virgules  :)





Je m'appelle Jenna, j'ai 31 ans  et j'habite à gothem city,

Vous connaissez cette ville célèbre de Ratman et Lobin , les sauveurs de Gothem, malheureusement pour vous je n'aime pas les histoires de super héros .
Qui a déjà croisé la célèbre rat- souris ? A part son sigle illuminé dans le ciel je n'ai jamais rien vu d'autre, cette histoire de super héros c'est bon pour les enfants et pour le tourisme .
Je suis fatiguée de voir constamment des magasines remplis de leurs "exploits"  farfelus sans oublier leur costume ridicule,  ils auraient  besoin d'un bon styliste, ratman riche ? Laissez moi rire, j'ai passé l’âge des contes de fées et les habitants de Gothem City aussi, il serait temps de le leur rappeler.

En parlant de ça, qu'est ce qui illumine le ciel en ce moment ? Le fameux signe de rat, je décide d'en avoir le coeur net, qui sait, une photo de la supercherie héroïque intéressera surement les tabloïds, j'enfile ma veste, je prend ma voiture et direction le projecteur.

Je m'arrête devant une tour, à ma grande surprise la porte principale est ouverte, j’emprunte l’ascenseur pour retrouver le toit, je retrouve le projecteur aveuglant entouré de silhouettes sombres, je remarque près de la scène une murette, je décide de me cacher derrière.

Je lève les yeux,Ratman et Lobin en personne s'activent devant moi, je me retiens de pouffer de rire, leurs costumes sont encore plus pathétiques dans la réalité, je tends mon téléphone trop heureuse de pouvoir capturer une preuve de leur absurdité mais je m’interrompe  net : un énorme grognement me cloue sur place .
L'air devient électrique, trop occupée à photographier les deux garnements je n'ai pas remarqué une silhouette massive  devant ratman et lobin,  je comprends en voyant son allure menacante que je suis face à l'un de ces combats épiques de super héros contre super méchant.
Je jubile, j'aurai maintenant une vidéo mais mon téléphone me glisse des mains,en réalité j'angoisse, l'ambiance est trop pesante, il faut que je me ressaisisse ce n'est qu'une mise en scène, la supercherie a assez duré !

Soudain, la silhouette sombre irradie de l'intérieur, je suis pétrifiée, l'étranger semble sur le point d'exploser ! Un bruit assourdissant vrille dans mes oreilles, il faut que je me sauve, le sol tremble, une lumière aveuglante me perce les yeux, mon crane me fait atrocement mal, je ne peux plus bouger, je ne veux pas mourir...

Je me relève, aïe ! Ma tête pèse une tonne, mes yeux me font horriblement mal, je regarde autour de moi effarée je comprends que je suis dans ma chambre ! Confuse je me dirige vers mon miroir  je dévisage médusée mon reflet : mon corps étincelle, les pores de ma peau semblent remplies de minuscules cristaux et la couleur de mes yeux est d'un violet étincelant !  Je m'affale sur mon lit interloquée, un bout de papier retient mon attention, je le lit nerveusement  :


Nous t'avons retrouvée en état de choc, tu n'es pas blessée mais tu vas avoir besoin d'aide : ton corps a subi quelques transformations sans danger mais Alfred s'occupera de toi,  repose toi avec du calme tes symptômes s'atténueront, nous parlerons demain soir à 21h15, ton protecteur  Ratman.

Après avoir lu ces quelques mots je me sens soulagée, je n'ai pas rêvé, comment faire confiance à Ratman ? je n'ai pas le choix.
Je  m'adosse contre mes coussins, ah vous êtes encore là ? Est ce que je vous l'ai déjà dit  ? Je m'appelle Jenna et je crois que je suis une super héroine...

Dernière modification par nami9011 (24-08-2019 17:19:52)


https://zupimages.net/up/20/14/kd3d.png
 

#22 25-08-2019 13:48:35

candy-rainbow
Musicienne - Fée des défilés Incassable
Lieu: Terrier des Lapâtissiers
Date d'inscription: 2009
Messages: 10734

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Je m'appelle Eora, je viens d'avoir 16 ans.

"16 ans à peine et déjà tout d'une grande" ... dirait  Miss Power notre capitaine des Incassables.
J'ai rejoint leur QJ peu après ma naissance, un soir de lune noire Miss Power fut attiré par une lueur étrange descendant du ciel.
Pensant qu'une nouvelle attaque était en cours elle s'est précipité pour intervenir.

J'imagine sa tête en découvrant ma petite tête blonde irradiant sous la lune.
A peine me tenu t' elle dans ses bras qu'une immense chaleur l'envahie, comme une vague de bonheur immense qui l'enveloppa.
Elle d'habitude si fermée , si peu expressive fut surprise de voir son visage s'illuminer d'un des plus radieux sourire qu'elle n'eu jamais arboré .

" Etrange petite , ton pouvoir est bien plus immense que ce que j'ai connu jusqu'ici, mais avant d'être en âge de l'utiliser je vais devoir t'en protéger ! "

C'est ainsi que j'ai grandi dans le secret , Miss Power prétendait que j'étais une enfant de la lune et que la lumière du soleil pouvais m'être fatale.
Affublé d'une combinaison spéciale ainsi que d'énorme lunettes qui cachaient mon regard, nul ne soupçonna qu'en réalité  le soleil était mon allié.
Je portais en moi la force et la lumière de mon ancêtre le grand Ra.

Un pouvoir immense dont je viens à peine de prendre conscience et dont j'ai encore tant à apprendre...

Après des années de secrets, je pars aujourd'hui sur la planète Soleiria, je retourne auprès des miens.
Une année lumière d'apprentissage m'attends mais surtout je vais rencontrer ma Déesse mère .

J'ai grandis me pensant orpheline, unique rescapée de ma lignée lunaire, il n'en est rien je viens de Soleiria, ma mère est la grande déesse solaire et je vais enfin la retrouver.

C'est un nouveau chapitre qui s'ouvre , tant d'aventures m'attendent encore, mais c'est le coeur remplie de joie et d'impatience que je rejoins la capsule du Translator .

Je m'appelle Eora, je viens d'avoir 16 ans
et dans quelques secondes je serais auprès des miens ...


  💕  Vois ta vie en couleur ...  c'est le secret du bonheur    ^ _ ^   !
 

#23 25-08-2019 16:16:06

dame-ange
Clan des Rosacées
Lieu: ~ Dans la volière ~
Date d'inscription: 2010
Messages: 9508
Site web

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Noir.

L’encre du poulpe mécanique géant coula sur le visage d’Orchestram. A travers le liquide, il découvrit avec horreur le corps de Caleb, étendu sur le sommet du building où ils avaient trouvé refuge lors de l’attaque. Ses membres formaient des angles peu naturels et ses yeux immobiles, toujours ouverts, le fixaient avec une expression de peur. Le cœur d’Orchestram, de Conor, se déchira, dévoré par le chagrin qui arriva subitement, tel une vague. En une seule minute, il venait de comprendre qu’il venait de perdre son amour.

Blanc.

L’éclat de la carapace en chrome arracha le regard d’Orchestram au corps de Caleb, le céphalopode s’apprêtait à relancer son poison. New-York s’était transformée en océan urbain, des centaines de créatures marines géantes flottaient entre les gratte-ciels. Leur créateur, Blaise Clarkson, n’était pourtant pas parti avec de mauvaises intentions lors de la présentation de son projet écologique à  la Stock Expo. Il souhaitait réintégrer la faune décimée par l’homme dans les océans et par extension dans les zones terrestres, à l’aide de créatures combinant les meilleurs matériaux et nouvelles technologies du monde entier. Ces robots animaloïdes devaient préparer le terrain pour l’arrivée des animaux biologiques, pour la plupart élevée au sein des laboratoires. L’avenir étant de combiner les deux espèces, robots et êtres biologiques, en une seule plus résistante. Le projet avait comme bien souvent dérapé, emporté par la folie pour le gigantisme des hommes. Les robots dotés d’une intelligence artificielle suffisante avaient évolué et échappé au contrôle des hommes.

Gris.

Lorsqu’Orchestram s’élança vers le tentacule prêt à s’abattre, ses doigts pinçaient les cordes de sa harpe, les sons en provenance de l’instrument envoyaient des ondes de choc contre la carapace. Orchestram n’avait pas encore trouvé le point faible du monstre, il s’envola pour prendre de la hauteur, les coups de sa cape contre son dos lui fit remonter un souvenir de l’année dernière. Le soir du Nouvel An, Caleb ivre lui sautait sur le dos, lui donnant des coups par mégarde. Conor, qui n’était pas dans un meilleur état lui ordonna de descendre. Caleb s’exécuta en tombant de manière désorganisée sur le trottoir, Conor alla s’appuyer contre un mur pour vomir. Son ami s’approcha de lui avec inquiétude, mais il retrouva vite son sourire lorsque Conor se redressa, soulagé. Leurs visages étaient si proches, leurs lèvres, ils en avaient tellement envie, mais des éclats de voix les figèrent. Conor détourna son visage de celui de Caleb, sans oublier de noter son expression peinée par cet écart. Conor n’était pas prêt pour la haine.
Aujourd’hui, c’était différent, Caleb n’était plus, Orchestram était enfin prêt pour l’affrontement. Cependant, aucun combat n’est facile, une nageoire géante laboura le dos d’Orchestram, le faisant chuter.

Rouge.

Le héros s’écroula à quelques pas de Caleb : « pour toi mon coeur » murmura-t-il. Il venait de trouver le point faible des créatures. Un flash lumineux avait jailli pendant sa chute, lui révélant un espace sous les écailles des armures menant au noyau des créatures, leur cerveau.

Dernière modification par dame-ange (26-08-2019 10:01:29)

 

#24 25-08-2019 19:52:27

misschupachups66
Fée des défilés
Date d'inscription: 2012
Messages: 3286

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Son corps était très lourd, je parvenais a peine a le trainer jusqu'a la clairière que j'avais découverte. Entre ces dizaines d'arbres courbés dans le sens opposé de la clairière, comme s'ils se refusaient a pénétrer cet étrange cercle de lumière au milieu de la foret, je mis en place le corps de mon aimé. Dans ma sacoche j'avais emporté une bougie, des allumettes et un bol que je remplis d'eau. Les étapes du rituel de renaissance sont plutôt simple, j'ignore si cela est réellement possible.
"Aujourd’hui j’accueille le printemps,
Lumière et obscurité sont à parts égales
La renaissance commence,
La fertilité s’installe dans la terre
Comme elle j’accueille une nouvelle vie
Je suis prête à faire renaître"
La fumée de la bougie embaume les airs, la brume se lève très rapidement, je prononçais les mots incantatoires sans m'arrêter, probablement en espérant qu'un phénomène relevant de la sorcellerie se produise. Je rappelai du principe d'échange, le sang neuf permet la recréation du sang perdu. Je dus donc sacrifier un poulet du jardin de la vieille dame du bout de la rue, je coupai la gorge de cet animal sans remords priant les créatures de Papa Legba d'exaucer mon vœu.
"Par le froid sentier qui te conduit jusqu'au royaume, esprit fais demi tour
Rends toi dans le monde des vivants et regagne ton corps originel
Par le blanc chemin qui te conduit jusqu'aux hommes, esprit fais ton retour
Détourne toi du monde des immondes et oublies la mort éternelle"
Les yeux de mon amour furent injectés de sang mais ouvert, par un coup des forces occultes ses yeux s'ouvrirent mais demeurèrent noyés dans un rouge intense, de longues blessures suintantes parcourait son corps, mais il était vivant, de la même manière sa bouche sèche crachait une haleine diabolique mais il était vivant, il ne voyait rien ni personne, ne bougeait que très peu et de manière a peine humaine mais il était vivant.


https://i.goopics.net/Y4aVE.png
Venez nous rejoindre pour notre calendrier de l'avent d'Halloween juste ici !
 

#25 25-08-2019 20:46:28

dareen
Clan des Liliacées
Lieu: Sur la lune
Date d'inscription: 2010
Messages: 872

Re: Quartier général - Écriture "Scénario digne d'un film héros !"

Lux traversa la ville, tranquillement, comme à son habitude. Elle se pressait rarement. De toute manière, déambuler au milieu de la foule en étant invisible –et en voulant le rester– demandait de la patience. Il fallait éviter les endroits bondés, et faire attention à ne bousculer personne. Garder les rayons lumineux dans la position adéquate pour passer inaperçue lui demandait beaucoup moins d’efforts qu’à ses premières heures, mais la concentration restait importante. 
    De toute manière, elle n’était pas pressée. Voilà des mois qu’elle avait repérer ce trafic de matériel chimique. Mais il était particulièrement bien rôdé. Si elle avait eu des preuves, elle aurait sans doute laissé le problème à la police. Mais voilà, pas la moindre petite preuve directe. Pourtant elle les suivait depuis plusieurs semaines. Elle ne savait pas s’il s’agissait de fabriquer une nouvelle drogue, ou de faire de ces expériences illégales et dangereuses. Néanmoins, elle avait enfin trouvé leur base, et elle allait leur faire une belle surprise.
    Elle aurait préféré ne pas s’en mêlait, mais comme l’a un jour dit Gliter-man, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Comment rester sans rien faire, lorsqu’on voit tout ce qui se passe ? Les armes, la drogue, le grand banditisme… Combien de victime cela faisait-il ? Elle ne pouvait pas rester cachée dans un coin de la bibliothèque en sachant qu’elle aurait peut-être pu empêcher un braquage, ou un accident de voiture. Alors, elle avait pris son destin en main. De toute manière, elle n’avait pas grand chose à perdre. Pas de famille, pas d’amis, pas d’avenir. Son petit boulot lui permettait à peine de vivre…
    Elle fût soudain tirée de ses pensées : le bâtiment était là. Enfin ! Elle allait les prendre par surprise et leur tendre un piège… Par réflexe, elle caressa les plumes qui dépassaient de son carquois. Elle s’approcha de la porte, puis attendit que quelqu’un entre ou sorte. Comme elle n’entendait pas un bruit, elle ramassa une brique qui se trouvait à ses pieds, et la laissa dans les poubelles posées en vrac contre le mur.
    Un homme apparu quasiment immédiatement. Il sortit à peine, tenant la porte derrière lui pour rentrer plus rapidement. Lux n’aurait pu rêver mieux ! Elle s’introduisit discrètement, et regarda autour d’elle. Personne. Elle se glissa contre le mur, attendant que l’homme entre à nouveau. Elle attrapa alors son arc et sauta sur le dos du malfrat. Elle lui passa la corde autour de la gorge et serra. Elle avait été trop rapide pour qu’il puisse émettre un son. Bien qu’il se débatte, Lux maintint son étreinte. Enfin, sa victime perdit connaissance. Aussi lestement qu’elle était montée sur son dos, elle en descendit et ralentit la chute pour éviter de faire du bruit. Elle attacha ses pieds et ses mains, lui mit un bâillon, et continua son chemin.
    Elle avançait rapidement, ne croisant personne. Elle ne prit même pas la peine de diriger les rayons lumineux pour se cacher. Elle arriva dans une grande salle encombrée de matériel high-tech. « Des expériences », se dit-elle, mais de quel type ? Elle s’approcha discrètement et tira un rideau pour poursuivre son enquête. Elle se figea.
    « - Vous ? murmura-t-elle.
       - Ravi de te revoir, Leila. Je savais qu’on se recroiserait un jour. »
    Alors, il ne l’avait pas oublié. Elle non plus. Cet homme avait transformé toute sa vie, et lui n’avait pas changé d’un pouce, dans cette même blouse blanche qui lui avait tant inspirée confiance à une époque.

=> 587 mots...


https://zupimages.net/up/19/52/rr21.gif
 
 

Pied de page des forums