Annonce

Suivez OhMyDollz sur Facebook et sur Instagram !





Pour vous connecter au forum, utilisez votre pseudo et votre mot de passe du site. Inutile de vous réinscrire.
Veuillez prendre connaissance des règles du forum avant toute chose : Fonctionnement et règlement du forum


  • Index
  •  » Section du Mag
  •  » [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

#1 29-01-2016 16:19:34

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

[Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

http://img11.hostingpics.net/pics/345278Traduction.png

De l'article en anglais, en italien, en sango ou encore en extraterrestre.. la gazette passe par toute les langues et l'équipe vous invite à les découvrir dans les éditions officielles.
Pour les adeptes du français (ou les allergiques à l'anglais) nous vous proposons la traduction de ces articles sur ce topic ainsi que le texte original si vous voulez vous amusez à comparer les langues.

Appel à témoins :
Si vous êtes d'origine étrangères et que vous voulez nous faire découvrir votre pays ou écrire un article dans votre langue natal, vous pouvez l'envoyer (ainsi que sa traduction) à l’adresse e-mail de la gazette :
ohmydollz-gazette@live.fr
Attention : Il faut que l'article soit écrit dans une langue parfaite



#2 29-01-2016 16:22:02

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

Re: [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

Une étrangère au Café
Édition été 2015
Rédigé par Darkelfqueen
Traduit de l'anglais par Mlle-Green

Lien de l'article en anglais

Cela semblait être un matin normal pour moi. Les gens entraient et quittaient paresseusement le Café Dollz, où je travaillais. Rien ne semblait se démarquer. Après tout, les gens aimaient généralement s'arrêter dans leur course pour prendre une bouchée ou leur café et lire les journaux. Certains voudront même s'asseoir à une de nos tables discrètes et avancer dans leur travail.

Je me dirigeai vers l'une des tables ne payant pas vraiment l'attention des conversations que les gens pouvaient avoir. Je baissai les yeux sur la jolie jeune fille qui regardait autour comme si elle essayait de voir quelqu'un.

"Bonjour !" Je lui chantais, "Tu dois être nouvelle ici. Je ne t'ai jamais croisé auparavant. Je suis Laura."

Reprenant mon sourire, elle se présenta, "Je m'appelle Rose et oui je suis nouvelle."

Quand as-tu emménagé ? Je lui demandai essayant d'entamer la conversation.

"Et bien...euh..." Pour une certaine raison, elle ne semble pas avoir de réponse. "Et bien...euh... Je suis venue ici pour... jeter un oeil au vieux manoir."

Je savais exactement de quoi elle parlait. J'ai entendu toute sorte de mythes sur cet endroit. "Oh oui. Les gens aiment beaucoup y jeter un oeil. Tu es au courant ? Un vieil homme que je connais dit s'être réveillé dedans le jour où il a déménagé ici. Il est d'origine italien et... " Elle a l'air si pâle. "Est-ce que ça va ?"

Rose secoua sa tête et murmura de sorte que je pouvais seulement entendre. "Peux-tu m'emmener à sa rencontre ?"

"Je... Oui. Comptes-tu écrire sur lui ?" Elle hésita un peu et dit finalement, "Je me suis réveillée dans le manoir, aussi." Je n'ai pas à attendre plus longtemps. J'ai demandé rapidement à mon patron une courte pause et l'ai conduit en bas de la rue animée jusqu'à la vieille maison où le vieux Carlo vit.

 

#3 29-01-2016 16:24:03

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

Re: [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

Escapade à Venise
Édition hiver 2016
Rédigé par Kro55
Traduit de l'italien par Jadejolie

Lien de l'article en italien

Venise, une ville historique et pleine de magie, les maisons sont comme posées sur l'eau.
Après avoir pris l'avion, il faut prendre le bateau pour se rendre sur l'île, on regarde la carte, Venise a une forme de poisson c'est amusant.
Un conseil, Venise est pleine de petites rues où il est facile de se perdre donc une carte et une bonne paire de chaussures de marche sont conseillées. Surtout qu'à part marcher, le seul moyen de transport disponible est le bateau.

A voir :
- La place Saint-Marc est immanquable avec le palais des doges et la basilique. Si vous êtes nombreux, c'est intéressant de prendre un guide pour avoir les explications et en plus le guide vous permet d'éviter les files d'attente.
- Les îles de Murano, Burano et Torcello avec les maisons colorées. Evidemment, le seul moyen d'y aller est le bateau.
- Les marchés au Cannaregio, de plus c'est un coin où il y a de bons restaurants.

A déguster :
- Les glaces italiennes bien sûr, si elles dépassent du bac à glace, fuyez c'est de l'industriel !
- Le plat "bigoli in salsa", une vraie spécialité Vénitienne, de grosses pâtes avec une sauce sardine et oignons.
- Un plat à l'encre de seiche, parce que c'est vraiment délicieux.
- Une vraie pizza italienne pour voir la différence, il n'y a pas grand-chose dessus comparé aux françaises.

A faire :
- Un selfie sur le pont de l'académie.
- Un tour en gondole.
- Entrer dans les musées quand c'est gratuit, on a de belles surprises.

Pour faire la bonne touriste, c'est parti pour la place Saint-Marc (ou piazza San Marco) ! Ça me rappelle Paris, beaucoup de touristes et de pigeons.
Après cette place, en route pour se perdre dans les petites rues !
Je marche, je marche, d'après mon téléphone j'ai fait plus de 10km en une journée.
Mais c'est vraiment magnifique toutes ces petites rues, les gondoles ça fait rêver.

Le jour suivant, je prends le bateau direction les îles de Burano, Murano et Torcello. Encore de magnifiques petites ruelles où c'est un plaisir pour les yeux de se perdre. Il faut voir aussi l'incontournable verre de Murano !
La vie est totalement différente, pas de voiture, ils se déplacent en bateau, c'est complètement irréel.
J'ai mal aux pieds mais je continue quand même !
De retour sur Venise, dégustation de glaces italiennes, quel délice !
Des visites intéressantes et incontournables, le palais des Doges et de la basilique. J'adore regarder les gondoles passer, certains gondoliers chantent et des haut-parleurs diffusent de la musique.
Déjà l'heure de partir, c'est avec nostalgie que je reprends le bateau pour l'aéroport.

 

#4 29-01-2016 16:30:33

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

Re: [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

Interview de Rawlimario alias Mimi078 (us)
Édition hiver 2016
Rédigé Darkelfqueen
Traduit de l'anglais par Mlle-Green

Liens de l'article en anglais 1 ; 2

Darkelfqueen : Depuis combien de temps es-tu sur OMD ?
Mimi078 : Je suis membre de la communauté française d'OhMyDollz depuis 2010, mais mon compte principal est sur la version US depuis 2008.

Darkelfqueen : Qu'est-ce qui t'a intéressé en premier sur OhMyDollz ?
Mimi078 : "Qui" serait la bonne question, ma soeur a en effet trouvé OhMyDollz et me l'a présenté. Jolies couleurs, vêtements fun... quelle fille refuse une chance de jouer dans son armoire de rêve ! Je suis peut-être trop âgée pour jouer avec de vraies poupées (même si j'en ai quelques unes), mais la mode est un sujet important de l'expression de soi pour moi. OMD est une autre issue pour explorer ma créativité, parfois de façons qui seraient impossibles dans le monde réel.

Darkelfqueen : Ton art est vraiment incroyable ! Quand as-tu commencé le dessin ?
Mimi078 : Merci ! Je crois que j'ai commencé sérieusement à m'intéresser au dessin vers le milieu du collège et puis j'ai obtenu mieux dans l'art digital grâce à la technologie avancée devenue aisément accessible. A ce jour, je déteste dessiner à la main... par tous les moyens.

Darkelfqueen : Es-tu totalement autodidacte ou étudies-tu l'art ?
Mimi078 : Je suis complètement autodidacte à la fois dans le traditionnel que l'art graphique. J'ai pris quelques cours d'art pendant des années dans une variété de disciplines, et j'aimerai beaucoup avoir le temps de prendre part à d'avantage dans le futur... mais parfois il faut être pratique. Pour moi, cela signifie que l'art est mon hobby, pas ma profession. Bien que, si quelqu'un voudrait m'offrir un salaire décent et une position stable, je ne pourrais pas dire non.

Darkelfqueen : Quel est ton design favori parmi tes créations ?
Mimi078 : Oh, c'est une question difficile. Ce sont tous comme mes bébés ! Hmm... Je suis réellement une fan des deux dernières collections, Royals et Carry On. Même si elles ont été une tonne de travail (depuis elles sont toutes des tenues uniques en vedette). Je sens qu'elles sont plus représentatives de la mode qui sort dans la vie réelle : dans une ligne de coordination plutôt que tenue par tenue. Aussi, à chaque nouveauté, je peux voir à quel point je suis loin d'être une artiste et cela me pousse à faire encore mieux !

Darkelfqueen : De quoi tires-tu ton inspiration ?
Mimi078 : Et bien, ma soeur rêve de devenir styliste depuis maintenant des années, et adore faire des croquis de ses créations. Un jour je lui ai demandé si elle aimerait que je les digitalise, et c'est comme ça que j'ai commencé ! Parfois je recrées l'une d'elles, d'autres fois je pose juste mon stylet sur ma tablette et observe ce qui se passe. En général un concept abstrait ou bien le thème démarre le prossus créatif, mais cela peut prendre un moment avant que la création finale se matérialise. Mon objectif principal est d'essayer et garder mes créations originales plutôt qu'elles soient tirées de la vie réelle.

Darkelfqueen : As-tu un projet secret sur lequel tu travailles ? Des indices ?
Mimi078 : Les vacances sont follement occupées, mais j'ai comprimé un peu de temps pour travailler sur quelques projets personnels. 2016 arrive tout juste (Bonne Année !), alors c'est typiquement là que je "rafraîchis" mon compte principal (il prend un relooking complet cette année... un peu dépassée de son inquiètude depuis 2010 *haha*). Egalement, il pourrait y avoir un plus dans la collection Royals bientôt, par une requête générale.

 

#5 28-04-2016 11:05:43

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

Re: [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

Interview : Miss OMD 2016
Hors-Série Pâques 2016
Interviewers : Darkelfqueen & Mlle-Green
Traduit de l'anglais par Mlle-Green

Lire l'article en anglais : 1 - 2 - 3


Miss USA : Mimi078

Comment avez-vous vécu votre élection ?
Profondément honorée ! Je ne participe pas souvent aux défilés (beaucoup de tenues réalisées et terminée seconde dauphine), alors je suis très heureuse de représenter notre site.

Si tu gagnes un ticket pour voyager à n'importe quel endroit que tu veux, quel serait cet endroit ?
Quelque part de calme et chaud, comme une petite île (avec un minimum de touristes), où je peux lire au soleil toute la journée.

S'il y avait une célébrité que tu aimerais voir en item sur OMD, qui serait-ce ?
Hmm... Je ne suis pas vraiment les célébrités, mais beaucoup d'eux ont un agréable look urbain and j'aimerais beaucoup voir plus de casual, des vêtements chics.

Si tu avais une baguette magique, que changerais-tu sur OMD ?
Si j'avais une baguette magique, j'ôterais la fonctionnalité du défilé qui révèle le nom du joueur pour qui l'on vote aux concours défilé / loft. Je pense que cela encouragerait les joueurs à voter mieux, sur la qualité de la création que le nom derrière celle-ci. Les noms des vainqueurs seraient révélés uniquement à la fin du concours.


Miss Allemagne : Sponqiifreak

Comment avez-vous vécu votre élection ?
Je pense que j'ai très bien vécu mon élection.

De ta fenêtre, décris-nous ce qu'on pourrait voir dehors ?
Depuis ma fenêtre, je vois des maisons et des maisons, rien de spécial du tout. Et c'est pourquoi je veux voyager autour du monde un jour.

Tu as dû avoir l'occasion de tester la version française du jeu, que penses-tu de la vie de notre site ?
Oui, j'ai une dollz sur la version française. Je n'y joue pas beaucoup. Je trouve la version française tellement créative, la plus créative de toutes les versions.

Décris-nous une quête qui n'est jamais apparue mais que tu imagines très bien sur le jeu ?
Je suis sur OMD depuis dira t-on 2007 ? Et oui, la plupart des trames de quêtes sont déja réalisées. Mais comme la mode demeure jusqu'à maintenant... Le top 5 : Kate Moss, Naomi Campbell, Claudia Schiffer, une nouvelle venue chez les mannequins, les modèles dollz sont ennuyeux. Ou peut-être, une quête autour du bureau (quartier des affaires) serait aussi agréable.

 

#6 21-10-2017 22:33:10

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

Re: [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

Article : Mon Récit d’Halloween
Édition Halloween 2017
Rédactrice :  Darkelfqueen
Traduit de l'anglais par Tigre37

Lire l'article en anglais : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6  - 7

Cette histoire a été écrite et décorée par des joueurs d’OMD du serveur Anglais.
Toutes les pages et toutes les images ont été fournies par différents joueurs.

Après une nuit blanche à travailler sur mon récit d’Halloween, je m’endormais sur mon bureau. Doucement, je relevais ma tête de ma table et étirais mes épaules engourdies de haut en bas. Le torticolis de mon cou à cause de cette mauvaise position de sommeil fut malgré tout vite oublié lorsque je pivotais sur ma chaise de bureau pour observer la scène devant moi.
—    « Quoi... hmmm... comment ? »
J’étais choquée en regardant la rue de pavé sombre et humide à mes pieds ainsi que les bâtiments obscurs qui bordaient chaque côté de la rue. Fermant les yeux, je me retournais vers mon bureau.
—    « C’est vraiment trop bizarre, il faut que je me réveille. »
Je m’attendais à voir mon bureau en ouvrant à nouveau les yeux, mais je frissonnais à la vue d’une ville emplie de brouillard.
—    « Ce n’est PAS en train de m’arriver... c’est juste... ça ne peut pas... non... ce n'est pas réel. »
Je me frottais le visage douloureusement, je regardais mon bras gauche pour voir trois griffures rouge courant de mon poignet jusqu’à mon coude. Toutefois, la douleur des entailles de mon bras fut mise de côté lorsque j’entendis un faible grognement se réverbérant plusieurs mètres derrière moi. Un gémissement aigu sur ma droite me sortit de ma paralysie engendrée par la peur. Murmurant entre mes dents, j’essayais de me calmer alors que j’accélérais chaque pas.
—    « Ce n’est pas vrai, ça ne peut pas l’être... Je vais bientôt me réveiller... pas réel... pas réel... »
À ma gauche, un hurlement résonna si proche de mes oreilles que je secouais brusquement ma tête en direction du bruit pendant que je courais encore. Mon attention fut détournée de la rue de pavé lorsque je trébuchais et sentis mon genou s’écorcher sur une pile de bouteilles cassées. Chacune de mes paumes de main fut coupée en plusieurs endroits quand j’atterris à quatre pattes, mais la douleur fut oubliée quand j’entendis le son des cloches et des sifflements à l’avant. Avec mon cœur battant, je me remis sur pied et repris ma course plus loin dans les rues vers ce qui devait être selon moi les quais d’un port. Chaque vitrine de magasin était fermée et il n’y avait pas de rue transversale. Je sentais que ma fin était proche, que tout espoir était perdu. Je devais courir, je devais continuer. Le brouillard devant moi se dissipait quelque peu, mais pas assez pour savoir ce qui m’attendait devant. J’étais simplement prête à arrêter, à être dévorée... mais au-delà, je perçus la voile d’un navire. Ami ou ennemi, il n’y avait pas d’autre sortie.

Rédaction : Sierradane, Décoration : n0regerts.

Je grimpais sur l’étrange bateau avec une échelle de corde, pendant que le navire flottait à la surface de l’eau.
Un bateau qui n’amarrait pas ? Ha ! Le Hollandais Volant !
Dans quoi me suis-je encore embarquée ? Les étranges coupures sur mon bras recommençaient à me faire souffrir alors que je me figeais sur place, me sentant très seule. Tout en essayant de réguler les battements de mon cœur, je jetais un œil aux alentours avec agitation à la recherche du capitaine. Il y avait tellement de brume ; tout ce que je voyais n’était que d’étranges et terrifiantes ombres.
Je ne parvenais pas vraiment à me rappeler l’histoire du Hollandais Volant ; était-ce un navire transportant les âmes perdues dans l’au-delà ou est-ce que je mélangeais avec Davy Jones ?
—    « Arg ! » J'ébouriffais mes cheveux de frustration. « Qu’est-ce qu’il se passe ? »
J’avais de sérieux ennuis.
Un fantôme se détacha de la brume pour s’approcher et j’entendis une voix qui me semblait amicale.
—    « Ne vous inquiétez pas Madame, s’inclina un bel homme aux habits victoriens en lambeau. Nous partons seulement à l’aventure ! Bienvenue à bord de mon navire. »
Sous mes pieds, les planches de bois craquaient sinistrement et avant que je ne le sache, j’étais soulevée en l’air.
Je regardais au-dessus de moi et tombais face à face avec un aigle, mais comment un aigle pouvait être aussi grand !? Puis je remarquais que c’était une partie d’un cheval, ce qui voulait dire que ce n’était pas un aigle, mais un hippogriffe ! Que diable se passait-il ? D’abord, une mystérieuse entité me chassait dans une ville déserte, je me retrouvais sur un quai voilé de brouillard ; puis je grimpais à bord du légendaire Hollandais Volant où je rencontrais le capitaine fantôme assorti ; et maintenant ça, une bête tout droit sortie des pages d’un livre de la mythologie grecque !
—    « Hélios, repose la pauvre dame à terre, » ordonna le capitaine à l’hippogriffe. La créature émit un petit cri comme un aigle en deuil, puis il me reposa sur le pont du Hollandais Volant. « Désolé pour ça, il devient surexcité lorsqu’il y a de nouveaux invités. »
—    « Heu... d’accord... Pardonnez-moi, mais qu’est-ce qu’il se passe exactement ? » demandais-je.

Rédaction : LadyOfilia, Décoration : tahlenwing.

L’homme prit ma main et je grimaçais de douleur à cause des griffures et coupures que j’avais eues en tombant un peu plus tôt.
—    « Vous, ma chère, vous êtes blessée. Venez, laissez-moi arranger ça. »
Il cueillit une plume d’Hélios – obtenant un grognement de colère de sa part – et passa la magnifique plume blanche sur mes paumes et mes bras. Ça chatouillait et je ne pus empêcher mon rire.
—    « Là, c’est mieux. »
—    « Hein ? » je regardais mes mains, les coupures avaient été guéries !
—    « Ne vous avais-je pas dit que nous partions à l’aventure ? » me dit l’homme.
—    « Mais... je... Je ne comprends toujours pas ce qu’il se passe. Je me suis retrouvé dans cette ville terrifiante, et j’ai été pourchassée jusqu’ici par quelque chose que je ne pouvais pas voir. Qui êtes-vous ? »
—    « Je suis Dedrick Van Horn, j’ai commis de terribles crimes dans ma vie et j’ai été condamné à voguer sur mon navire à travers les océans jusqu’au jour du jugement. »
Je me ratatinais. De terribles crimes ? Ô joie, ce jour devenait de mieux en mieux, non ?
—    « Je voudrais me racheter, » continua le capitaine Van Horn. « Pour que je puisse trouver la paix. C’est là où tu interviens, ma chère. »
—    « Hein ? Q-Que voulez-vous dire ? »
La brume se dissipa et je vis un château noir, biscornu et vilain, siégeant sur une sombre colline.
—    « Il y a un miroir dans ce château et seule une âme innocente comme la tienne peut utiliser ses pouvoirs de Vision. »
—    « Et pourquoi avez-vous besoin de ce miroir ? » demandais-je.
—    « Des réponses. Je voudrais que tu le cherches et que tu voies ce qu’il reflète. »
—    « En quoi est-ce que ça va vous aider ? »
Dedrick me mit une amulette entre les mains.
—    « Pends ceci en face du miroir, il répond spécialement aux objets placés devant lui. Maintenant, monte sur Hélios et c’est parti ! »
—    « Aaaah ! » hurlais-je lorsque l’hippogriffe s’envolait.
Le château était infesté de goules en tout genre mais je parvins à me faufiler entre elles pour trouver un miroir orné et d’un bleu étincelant dans une pièce de la tour. Je lançais un regard à l’amulette que Dedrick m’avait donné : un médaillon incrusté de joyaux. Oserais-je voir qui était représenté à l’intérieur ? Je l’ouvris et le tourna devant le miroir. La dame sur la photo en noir et blanc me ressemblait ! Avant que je ne puisse l'observer de plus près, le miroir brilla et des écritures commencèrent à apparaître. J’observais le miroir et lus le texte comme il était écrit...

Rédaction : LadyOfilia, Décoration : n0regrets.

Un cri secouait le lieu et un bras tendu sortit du miroir. J’eus à peine le temps de jeter un œil aux mots avant de me sentir projetée vers un autre monde, comme une Alice des temps modernes. Je fermais mes yeux très forts tandis que mon corps glissa dans le miroir... Tant que je ne voyais pas un terrier de lapin sans fin, je pouvais prétendre que toute cette nuit n’était qu’un rêve de fou. Je me préparais à une longue descente dans la démence, mais je fus presque immédiatement secouée à mes sens lorsque j’atterris sur le sol dans un bruit sourd. J’ouvris mes yeux avec hésitation, m’attendant à voir une version cauchemardesque des horloges du Pays des Merveilles ou lapins blancs frénétiques, mais il n’y avait rien d’autre qu’une longue salle s’étirant devant moi.
Un son sourd près de moi me surprit, et un orbe éclatant passa comme une flèche à côté de moi en traversant la salle. Était-ce la même lumière que j’avais vue dans le miroir ? Et était-ce bon ou mauvais signe ? Étant donné le déroulement de ma dernière rencontre avec ça, je n’étais pas sûre d’être prête à le savoir ! L’orbe s’arrêta et planait au loin, mais je décidais que le moyen le plus rapide (et probablement le plus sûr) pour sortir d’ici était de revenir sur mes pas. Je me levais et me tournais face au miroir seulement pour y découvrir un mur blanc. La seule preuve d’un portail magique était une image rémanent des lettres faiblement lumineuses qui s’effaçaient lorsque je lisais.

;иiтƨɘb иoт iɔiov ,яioяiм υɒ ɘbяɒϱ ƨbиɘяq
ɘvυoят ɘƨ тиɘϱяɒ-ʇiv υb ɒ̀lɘb-υɒ

Les mots étaient à l’envers ! Je luttais pour les inverser, mais ils avaient disparu. Rah ! Comment étais-je supposée trouver un moyen de sortir d’ici sans le moindre indice pour me guider ? Il y eut un bourdonnement furieux et soudain, l’orbe lumineux fonçait autour de ma tête en cercles chaotiques. Ça pouvait être décrit comme étant une secousse irritante, avant de faire la même chose au-dessus de mon épaule. Je me retournais, des traînées de lumière clignotaient devant mes yeux pour le voir survoler le même endroit... en attendant. Mon guide, c'est ça ? Je soupirais, toujours pas convaincue de vouloir le suivre, lorsqu’un autre cri perçant décidait à ma place. Je dévalais le couloir, la voix flottante d’une femme dans l’air derrière moi.
—    « Tu ne le trouveras jamais ! »

Rédaction :  n0regrets, Décoration : Darkelfqueen.

Je ne savais pas qui « il » était, et je m’en moquais. Je tournais à gauche dans la salle précédemment cachée où la lueur avait disparue. C’était vide. Et maintenant ? Je tournais sur moi-même, désespérément à la recherche de l’orbe, mais je ne vis qu’un autre « moi » sur chaque surface. Des miroirs ! Je me trouvais dans un couloir de miroirs ! Je ralentis, effectuant une nouvelle rotation et la lueur flottante réapparue dans un couloir face à moi. Je retournais à l’endroit où j’avais commencé, remarquant que l’orbe était en fait dans le couloir de droite. Bizarre ! Je n’eus pas le temps d’y penser, car l’orbe avait bougé. Il s’arrêtait à une autre intersection avant de s’évanouir plus loin sur la droite. Je le suivis et me retrouvais face à un autre couloir empli de miroirs me renvoyant mon reflet. Je levais ma main droite ; l’image leva sa gauche. Je penchais ma main à gauche ; mon reflet penchait à droite. A-ha ! J’étais sur une piste ! Je revins sur mes pas et, assurément, mon guide m’attendait impatiemment dans la salle adjacente. C’était beaucoup plus facile après avoir compris que j’étais dans un monde de miroir. Je faisais attention d’aller en direction inverse de celle que l’orbe empruntait. Après des tours et détours interminables, la dernière salle s’ouvrit sur un vaste jardin et, alors que je m’arrêtais au seuil, la voix féminine envoûtante siffla un avertissement sinistre.
—    « Tu ne peux l’avoir ! Il est mien ! »
Involontairement, je me mis à regarder le médaillon en forme de cœur dans ma main qui s’ouvrit pour révéler une femme qui me ressemblait étrangement... et maintenant il y avait la photo d’un homme à côté. Les mots que j’avais brièvement perçus dans le miroir avant qu’ils ne s’effacent soudainement apparurent à mon esprit alors que je trébuchais.

« Prends garde au miroir, voici ton destin ;
Au-delà du vif-argent se trouve ton âme sœur.
Explore les ténèbres, échappe aux ombres ;
Tends le cœur et la main avant qu’il ne disparaisse. »

Tout prenait sens parce qu’en sortant, je vis une forme solitaire assise sur un trône. Enfin, une forme presque entière...

Rédaction : n0regrets, Décoration : Sierradane.

—    « Pourquoi ça m’arrive à moi ?! »
Mes yeux étaient rivés sur la silhouette sur le trône. Aussi intimidante et frappante que fût sa silhouette, ce qui était encore plus effroyable fut l’absence de sa tête !!! L’homme sans-tête se leva de son siège et tendit une main vers moi, me faisant signe d’approcher. Les miroirs derrière moi commencèrent à trembler violemment. Le vent fouetta les étoffes tandis que les cris d’une femme résonnèrent à travers la pièce derrière moi. Il fallait que je cours.
Tu ne l’auras pas !!!
Je butais et tombais au sol alors que l’endroit semblait s’écrouler tout autour de moi et le ciel s’assombrissait. Restait encore la silhouette sans tête, tendant la main vers moi. Toute la confusion, la peur et la frustration de cette nuit s’agitaient en moi. J’en avais assez de laisser des forces extérieures me contrôler.
—    « Il ne vous appartient pas !! » criais-je, en regagnant mes jambes. Je luttais pour revenir sur mes pieds.
Des mains fantomatiques tentaient de m’attraper pour me ramener en arrière. Je me concentrais sur l’homme en face de moi qui semblait transpirer de tristesse et de désespoir quand il prit une citrouille d’Halloween pour remplacer sa tête manquante. Mon cœur ratait un battement dans ma poitrine. « Je dois mettre fin à ses souffrances. »
Déterminée, je continuais à me frayer un chemin contre cette tempête tourbillonnante qui essayait de me retenir. Le cri perçant de la femme fit écho autour de moi.
—    « Il est à MOI ! »
Des débris heurtèrent mon dos, m’envoyant m’étendre sur le sol. Avant que je ne puisse reprendre mon souffle, quelque chose agrippa ma cheville et me tira en arrière. Mes doigts grattaient à la recherche d’une prise tandis que je débattais mes jambes. Finalement, mon pied rencontra un obstacle et je rampais après avoir été relâchée. Si proche ! Juste un peu plus ! Me calant contre une colonne brisée je tendais mon bras. Une fissure s’ouvrit entre nous et je sentais que je commençais à tomber. Dans un dernier effort désespéré, je me jetais en avant et nos doigts s’effleurèrent.
—    « NOOON ! »
Le monde autour de moi commençait à s’évanouir dans les ténèbres. Alors que l’obscurité m’engloutissait, la voix d’un homme chuchotait.
—    « Merci mon aimée. »

Rédaction : tahlenwing, Décoration : Darkelfqueen.

Je plissais mes yeux contre la lumière qui se diffusait dans la pièce à travers la fenêtre.
—    « Quoi ? »
On toquait à la porte de mon bureau et elle s’ouvrit sur Darkelfqueen qui entrait.
—    « Mon dieu, tu étais là toute la nuit ? Il faut que tu arrêtes de travailler autant » me gronda-t-elle gentiment en souriant.
—    « Eh bien, j’ai terminé mon récit » souriais-je penaude en lui remettant mon histoire.
Secouant sa tête d’amusement, Darkelfqueen reprit.
—    « Je veux que tu rencontres notre nouveau journaliste, Daren. J’espérais que tu pourrais lui faire visiter. »
—    « Bien sûr, avec plaisir » répondis-je étourdie.
Quand Darkelfqueen sortit, je ne pouvais m’empêcher de penser que Daren me paraissait familier.
—    « S’est-on déjà rencontré ? » demandais-je timidement.
—    « Peut-être en rêve » répliquait Daren avec un sourire en coin.
Le rêve étrange me revint à l’esprit. Impossible ! Était-ce l’homme du médaillon ? L’homme sans tête sur son trône !? J’avais entendu dire que des choses bizarres se passaient à Halloween, mais jamais je n’aurais imaginé que tout cela puisse arriver, encore moins à moi. J’ignorais encore beaucoup de chose, mais lorsque Daren prit ma main plus rien n’avait d’importance. S’il y a une chose que j’avais apprise cette nuit, c’était qu’Halloween n’était pas pour les cœurs fragiles.

Rédaction : tahlenwing, Décoration : Darkelfqueen.

JOYEUX HALLOWEEN des joueurs Anglais d’OMD !

 

#7 22-10-2017 17:07:34

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

Re: [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

Article : Visiter les Etas-Unis
Édition été 2017
Rédactrice :  Darkelfqueen
Traduit de l'anglais par Stargaite

Lire l'article en anglais : 1 - 2 - 3

Les Etats-Unis ou plus communément appelé les US, est le quatrième plus grand pays du monde couvrant 9 millions de km² (ou 3.7 millions de mi²). Il est constitué de 50 Etats : chacun d'eux à quelque chose d'intéressant à offrir.
Aujourd'hui, le MAG d'OMD va vous emmener pour un rapide voyage pour visiter les principaux monuments. Faites vos sacs, prenez vos passeports et allons-y !

"The Big Apple"

Premier arrêt, arrêtons-nous à "The Big Apple" alias New-York City.
New York City est le centre de beaucoup d'attractions. C'est l'une de chose qu'il faut absolument voir pour toutes les personnes visitant les Etats-Unis.
Vous avez faim ? Allons manger un bout à l'un des nombreux chariots de nourriture. Mes préférés sont notamment les hot-dog. Tellement délicieux !

Que serait une visite à New-York sans visiter la Statue de la Liberté ? C'est le temps des anecdotes rigolotes !
Savez-vous que la Statue de la Liberté est un cadeau de la France pour les Etats-Unis ?

Oh. Regardez c'est déjà la nuit. Nous ne pouvons pas quitter New-York sans assister au moins à une représentation au Théâtre de Broadway. Il y a toujours une comédie musicale marrante à regarder. Et c'est sûr de ne pas être déçu !

Charlotte, Nord de la Caroline

Je ne sais pas vous mais je suis d'humeur à être excitée!
Que diriez-vous d'aller à Charlotte dans le nord de la Caroline ? Pourquoi ? Parce que là-bas nous pouvons assister au Nascar Race! Non seulement vous pourriez assister aux courses mais vous pourriez aussi rencontrer beaucoup d'équipes et les concepteurs de voitures de courses!

Oak Alley Plantation, Louisiane

Des voitures et des courses, profitons de la nature.
Que diriez-vous de faire un arrêt rapide en Louisiane pour voir "The Oak Alley Plantation" ? C'est une plantation historique sur la rive ouest de la célèbre rivière du Mississippi. C'est une allée créée par deux rangées de magnifiques chênes mesurant 240 mètres de long. Il est dit que les arbres ont été plantés au début du 18e siècle.

Seattle, Washington

Seattle est une magnifique ville sur l'océan Pacifique. L'un des plus beau paysage que nous pouvons voir de toutes les montagnes environnantes tel que le Mont Rainier. Entre les montagnes et le célèbre front de mer, nous sommes sûr de passer des bons moments.
Entendez-vous le "coin-coin" ? C'est les ducks tours !
Les ducks tours sont une caractéristique de la ville. Il y a des bus touristiques qui peuvent flotter sur l'eau, donc ils peuvent vous donner une vue complète de Seattle.

Avant que nous partions, allons obtenir un rapide aperçu de "The Space Needle"! C'est l'icône de Seattle, une tour construite en 1926 pour la foire mondiale. La vue est magnifique de là-haut!

Louisville, Kentucky

Vous pourriez vous poser des questions sur les chevaux. Bien, bienvenue au Kentucky Derby ! C'est une course annuelle de chevaux à Louisville, Kentucky. C'est aussi connu comme "Les Deux Minutes les plus Excitantes Dans le Sport"pour la super vitesse et les gagnants sont récompensés avec 554 roses rouges !!

Los Angeles, Californie

Nous ne pouvons pas visiter les US et ne pas voir Hollywood! Mon moment préféré lors de la visite d'Hollywood, autre que visiter les studios, est le fameux Hollywood Walk of Fame où vous pouvez voir des étoiles pour chaque acteur et actrice célèbre mais aussi pour les personnages fictifs comme Mickey Mouse et Bugs Bunny !

Venez, je veux trouver Donald Duck !

Kauai, Hawaï

Je ne sais pas vous, mais je suis fatiguée *baille*
Le meilleur endroit pour se relaxer et profiter du paysage serait la magnifique île d’Hawaï. Non seulement nous pouvons profiter d'une plongée dans l'eau rafraîchissante, mais nous pouvons avoir une savoureuse glace dans l'un des nombreux magasins !
Nous avons atteint la fin de notre voyage. J'espère que vous avez apprécié et la prochaine fois nous le ferrons en personne *clin d’œil*.

 

#8 08-11-2018 14:56:27

kaelis
Rédaction du Magazine
Date d'inscription: 2012
Messages: 1050

Re: [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues

Article : Les traditions d'Halloween dans le monde
Édition automne 2018
Rédactrice :  Darkelfqueen
Traduit de l'anglais par Tigre37
Lire l'article en anglais : 1 - 2

A la fin Octobre de chaque année, beaucoup de pays dans le monde célèbrent Halloween, un temps pour célébrer les choses terrifiantes de la vie et s'amuser. Mais savez vous que différente pays ont des traditions différentes ? Et pas seulement! Certains pays le célèbre même un jour différent!

Ireland
L'Ireland est par beaucoup considérée comme l'origine de l'Halloween moderne avec les costumes et beaucoup des traditions. Il est dit qu'Halloween a commencé d'une fête appelé Samhain. Et ce jour là, l'Ireland célèbre Halloween avec des feux de joie, des jeux, des cakes aux fruits pleins de pièces, de boutons et de bagues. Les gâteaux aux fruits sont aussi utilisé pour la voyance.

Mexico
Tout les ans au 1er et 2 Novembre, Mexico et une grande partie de l'Amérique Latine célèbrent le Dia de los Muertos (le Jour des Morts). En ce jour, les familles honorent ceux qui sont décédés. On croit qu'en ce jour, les portes de la vie après la mort s'ouvrent et permettent aux esprits de visiter leur proches vivants pour 24 heures.
La fête est célébré avec des autels pleins de fruits, des cacahuètes, des tortillas et un pain spécial nommé pain des morts. Des jouets et bonbons peuvent aussi être déposés pour les esprits d'enfants.

Romanie
Vous connaissez Dracula. Nous le connaissons tous mais savez-vous qu'en Roumanie, les gens célèbre le Jour de Dracula pour Halloween ?
Les gens du monde entier viennent visiter Vlad "l'empaleur" la maison de Tepe au chateau de Bran en Transylvanie croyant qu'il s'agit de la maison du véritable Dracula. Pourtant il y a des débats pour savoir s'il a vraiment existé ou s'il s'agit de sa demeure ou non, mais ça reste un endroit incroyable à visiter pour Halloween, vous ne trouvez pas ?

Nigeria
Le Nigeria célèbre la fête Awuru Odo pour honorer le retour de leurs amis et famille disparus dans le monde des vivants. Mais attendez. Le festival peut durer jusqu'à six mois ! Musique, fête et masques sont utilisé pour célébrer cette occasion. Malheureusement, cette fête ne se passe que tout les deux ans, mais au moins on en a pour six mois quand ça arrive !!

 
  • Index
  •  » Section du Mag
  •  » [Traduction]Il était une fois, une gazette dans toute les langues
 

Pied de page des forums